AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Scientifique

Scientifique
avatar


Celebren : 53


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)   Jeu 27 Fév - 13:05:52

Il s’en passait des choses dans cet institut. Il voyait les heures, les jours, les semaines, filer à plus de deux cents kilomètres heure devant ses yeux. Peut-être parce que Lean était bien plus actif ici qu’il ne l’avait été chez lui. Être entouré de tellement d’hormones bizarres, d’autant de mâles aux gênes étranges… cela devait pas mal jouer sur son comportement. A moins que lui aussi ne soit en train de changer. Il y avait d’abord eut cette scène avec Jesse qui l’avait fait bouillonner de jalousie devant son écran d’ordinateur, puis cette blessure à la main qu’il lui était impossible de retracer… Cette histoire de verre brisé qu’il aurait essayé de décoller était sans doute un bon gros mensonge pour ne pas avouer la vérité… D’ailleurs aucune caméra n’avait pris des images du jeune homme en train de se blesser. Douteux. Mais ce qui l’inquiétait le plus c’était véritablement sa perte de poids phénoménale… C’était à croire qu’il ne mangeait même pas une partie de son assiette tant elle était rapide. La consultation d’aujourd’hui n’était pas du luxe, et même si Thomas n’était pas un vrai diététicien, il savait pourtant comment équilibrer une assiette, alors il pourrait en profiter pour arrêter cette perte de poids, le faire même grossir.

A vrai dire, il le préférait remplumé. Non seulement parce que les courbes de son corps étaient alors plus harmonieuses, plus délicates, plus tendres, mais aussi parce que, curieusement, les regards se portaient moins sur lui. Il pourrait l’avoir rien que pour lui. Tout comme ses cheveux, qu’il gardait précieusement dans un coffre. Comme un fou dingue de sa victime, il les sortait tous les soirs pour humer leur parfum, pour se caresser le visage contre eux en imaginant qu’il était véritablement à côté de lui, dormant contre son corps, bien qu’il imagine son corps d’avant, celui qui avait des formes. Il se blottirait contre lui, le sourire aux lèvres, le caresserait  tout doucement avant de le couvrir de baisers papillons… Ah si seulement il était à lui. Leur vie serait sans doute plus facile, à tous les deux.

Il referma le registre dans lequel il prenait des petites notes pour rejoindre la porte. Il avait entendu le petit toquement caractéristique, avait remis ses lunettes sur son nez avant de lui ouvrir, un petit sourire poli aux lèvres malgré l’excitation qui s’emparait de lui. Il aurait juré qu’il était brûlant de fièvre. Il lui fit signe d’avancer, lui désigna la chaise et prit son dossier.

« Leannàn… cela va faire presque deux semaines depuis ta dernière visite… comment te sens-tu ? A ce que je vois tu as perdu beaucoup de poids… »

On dirait que tu flottes dans tes vêtements, se retint-il d’ajouter. Il n’était pas supposé donner de jugements, positifs ou négatifs, mais d’agir comme un scientifique, c’était la seule façon pour qu’il le prenne au sérieux. Il nota ses observations avant de lui désigner la balance.

« On va regarder ça… commençons par la taille et le poids, peut-être grandis-tu aussi… »  

Après tout les modifications corporelles inhabituelles étaient monnaie courante ici, alors il ne serait pas étonné de voir quelqu’un grandir, sauf qu’il était presque certain que le jeune homme n’avait pas pris un millimètre. Simple routine donc. Il faudrait aussi qu’il inspecte cette blessure de ses propres yeux. Qu’il puisse se faire une idée définitive de ce que c’était…

« Je vois que tu es blessé ? Que s’est-il passé ? Une bagarre avec un camarade ? »

Demanda-t-il, d’un ton tout à fait innocent. Peut-être une réponse honnête se glisserait-elle au fil de la conversation ?


Dernière édition par Thomas Jolicoeur le Mer 26 Mar - 18:02:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 96


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)   Sam 8 Mar - 3:58:00

      J’observai, de mon grand regard absinthe, la balance sous mes pieds. Elle avait indiquée un poids différent la dernière fois, plus élevé, plus grotesque. Cela avait été une semaine ou deux, ou trois après mon arrivé en ces lieux. Je ne répondis pas à la voix qui me parlait, qui me posait des questions inutiles. Oui, j’avais perdu beaucoup de poids, énormément. Ce n’était pas sain, c’en était même inquiétant. Et pourtant, cela ne me préoccupait que très peu. Mr Jolicœur semblait concerné, je l’entendais— son appréhension dégoulinant de chaque syllabe prononcée.

      « Je ne suis pas plus grand, seulement plus mince… plus normal, » je murmurai le dernier mot. Ce qui était considéré la normalité pouvait être relatif à chacun. Dans ce cas-ci, c’était en rapport avec les standards médiatisés et qui étaient les miens. Du moins, pour ce qui en était de la silhouette. Je préférerais être en santé, mais l’institut m’en empêchait.

      Ces rendez-vous me déplaisaient grandement, n’ayant jamais eu besoin de telles visites médicales de ma vie. J’aurais aimé m’en passer, feindre une excuse quelconque pour m’en sortir. Hélas, je n’eus jamais rien trouvé de valable.

      Debout, toujours vêtu, j’aurai pu lui expliquer certaines causes de mon état actuel, de lui expliquer qu’une personne s’était emparée de mes cheveux durant mon sommeil. Qu’avant cet incident, je m’étais blessé à la main gauche. La main qui me permettait d’écrire et de dessiner. Et comment cette plaie était-elle apparue ? Cela n’aurait fait qu’ajouter au fardeau qui me pesait lourdement sur les épaules. Ces secrets que je gardai n’étaient pas à moi de dissimuler aux scientifiques. Je ne trouvai pas la force de dire la vérité.

      J’entourai une mèche bourgogne autour d’un de mes doigts, hésitant à retirer mes vêtements. Ce chiffre serait plus représentatif s’il n’y avait aucun tissu sur ma peau, mais elle n’était pas très jolie à voir. Mon visage représentait quelques modifications ; teint blafard, cernes, lèvres pâles. Je dus inspirer un grand coup avant de faire glisser le tissu jusqu’au sol.

      « Une maladresse de ma part, pour ce qui est du bandage. Rien de très important, » lâchai-je en laissant tomber mon pantalon sur le sol.

      Que mon sous-vêtement restait et qui d’ailleurs, était trop grand. À la taille il y avait un élastique, alors je n’avais aucun soucis à le porter quand même. Quelques ossatures se faisaient plus proéminentes, mais à peine. Le froid s’immisça lentement entre chaque pore de mon derme. Je ne tenais pas à rester sans vêtements très longtemps.

      « Si vous pouviez prendre vos notes… j’ai froid. » Je n’étais pas pudique, bien qu’il y ait une part de moi qui aurait voulu se couvrir. Ce devait être parce que je ne me trouvais pas très séduisant.

      J’aurais préféré enfiler une ou deux couches supplémentaires et de dormir dans un coin du canapé. Celui au foyer. Peut-être avec Jesse, aussi… sa chaleur me procurait un sentiment de bien-être indéniable. Un sourire, ou l’ombre de cela, apparut aux coins de mes lèvres. Je portai enfin mes pupilles rétrécies vers le diététicien.

      « Si je vous confiais… quelque chose. Vous ne le diriez à personne ? » Mon sourire avait disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Scientifique

Scientifique
avatar


Celebren : 53


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)   Sam 8 Mar - 23:48:01

« Tu me laisseras la voir, il faut peut-être le changer… ce serait mauvais que la plaie s’infecte maintenant… »

Lean. Il soupira doucement en s’approchant de lui, faisant de son mieux pour ne pas avoir un regard trop insistant. Il fallait qu’il se calme, le garçon ne venait pas d’enlever ses fringues pour lui, il venait juste faire un contrôle de routine, c’était normal. Mais quand même troublant. Surtout le voir faire tomber son pantalon comme ça. Il ne pouvait s’empêcher de jeter un coup d’œil à ses fesses, aux détails de son torse trop peu musclé, aux deux petits trous de la chute de ses reins, juste avant son boxer.

Il s’approcha avec son cahier, releva le poids plume du garçon, puis lui fit signe qu’il pouvait se rhabiller avec un sourire compatissant, se mordant la lèvre ensuite, jubilant secrètement alors qu’il retournait vers son fauteuil. Il fallait qu’il s’asseye, être si prêt de lui pendant qu’il était presque nu lui avait provoqué un début d’érection. Il croisa les jambes pour la dissimuler, et si possible la refreiner. Évidemment, il ne lui avait pas dit pour le mystère du bandage, ce qu’il voulait, vraiment, savoir, étant donné qu’il n’avait rien pu voir sur les vidéosurveillances, mais l’idée d’une confession… Il en avait des frissons.

« Bien sûr, je t’écoute. »

Il avait beaucoup éveillé sa curiosité là. Il bouillonnait intérieurement, impatient de savoir quel secret le garçon allait lui confier… était-ce celui représenté par la blessure ? Était-ce un autre secret ? Un de ceux qu’il savait déjà ? Sur son père, sur son frère ? La vraie raison pour laquelle il perdait du poids ? Alors qu’il attendait impatiemment, le scientifique lui, caressait l’image mentale du garçon qui se rhabillait, prenant des photographies imaginaires afin que cela reste à jamais dans son cerveau. Non, ils n’avaient pas du tout la même notion de normalité, là Lean était assez maigre pour pouvoir faire des défilés féminins pour Channel ou Jean Paul Gauthier.

Il sortit un nouveau planning de son bloc et commença à remplir les cases avec des menus. Il avait sélectionné un repas santé par jour, complet, équilibré, et un qu’il avait tiré de sa liste des plats préféré de Lean, pour qu’il se gâte, en mange un peu plus, et reprenne tout ce poids qu’il fallait qu’il devait reprendre. Il inscrivit en haut les dates et l’objectif : +5 kilos. En une semaine cela semblait beaucoup, mais ce n’était pas grave s’il n’y arrivait pas tout de suite. Il leva les yeux vers lui pour lui montrer qu’il écoutait toujours.

« Est-ce que je peux t’offrir quelque chose à boire ? Thé, café ? »

Il regretta aussitôt sa proposition, se rappelant alors qu’il allait se lever qu’il commençait à avoir une belle bosse dans son pantalon. Il espérait que le garçon ne l’avait pas remarquée. Il alla à la machine qui distribuait du café et s’en fit couler un pour lui, attendant la réponse du garçon. Il voulait être gentil avec lui, voir si cela lui amènerait plus de confession.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 96


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)   Dim 9 Mar - 20:18:35

      L’horloge murale affichait quatorze heures moins le quart. J’optai donc pour la seconde boisson proposée. « Café, s’il vous plaît… un sucre. »

      Je me retirai de la balance pour ensuite me pencher et ramasser les vêtements qui jonchaient le sol. Ils étaient froids, comme l’air, mais je n’eus aucun mal à les enfiler. Bientôt, mon corps produirait la chaleur nécessaire. Pendant ce temps, je cherchai quelle histoire à raconter. Évidemment, le type devait s’attendre à une quelconque confession de ma part— une que je ne comptai pas lui donner. N’avait-on plus une vie privée, une fois dans un institut ?

      Un sourire me fendit dès lors le visage, je me rappelai un rêve fait récemment. Ce n’était pas un cauchemar, ce qui l’avait rendu d’autant plus mémorable. Ce fusse été plutôt un retour dans le temps, dans le passé. Des souvenirs que j’eus enfouis et dont je ne me passai pas en revue tous les jours.

      « Plus jeune, mon frère avait un ami qui s’appelait Thomas. Un garçon aux cheveux blonds, mignon bien qu’un peu timide. Il savait se servir de la technologie… » Doucement, je m’efforçai de le regarder, le scrutant de mes yeux verts. Je cherchai à savoir si cela l’embêtait, ou le surprenait. C’était la vérité, après tout. Je me demandai, par la même occasion, si le dénommé Thomas se rappelait de moi.

      Je n’avais pas été très remarquable, surtout mis en comparaison avec l’aîné O’Keefe. Celui-ci avait tant de charisme, tant de mots à dire, qu’on en oubliait l’existence du cadet.

      Cela ne m’avait jamais vraiment dérangé. L’ombre m’ayant plu, plus agréable que le soleil. Je soupirai, ne sachant où me placer. Tout ce qui avait été attendu de moi, j’avais offert. Je ne désirai pas discuter davantage, cela ne m’apporterait rien. « Tout ça pour dire que… je trouve notre rencontre en ces murs une drôle de coïncidence. Je… voudrais vous appeler Thomas. » Je tirai sur une mèche bourgogne, avec un doigt de la main droite. « Si cela ne vous pose aucun inconvénient. » Je n’avais pas encore remarqué, mais par pur hasard mon regard tomba sur la bosse dans son pantalon.

      Est-ce que Mr Jolicœur appréciait les corps mal nourris ? En état apathique ? J’éprouvai un dégoût à cette pensée. « Voulez-vous toujours inspecter la blessure ? Je pense que cela vous tient à cœur. » S’il m’approchai, je verrai, je saurai… Et s’il me touchai, je n’aurai qu’à lui faire regretter.

      Non, non… je ne comptai pas défier l’autorité de ces lieux. Cela ne ferait que m’attirer des ennuis. J’évitai de le provoquer, lui tendant la patte blessée. Ce n’était pas un médecin, ni un infirmier, ni un parent. Qu’espérait-il accomplir en s’occupant de la plaie ? J’étais curieux de le savoir.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Scientifique

Scientifique
avatar


Celebren : 53


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)   Dim 9 Mar - 21:31:13

Il poussa le bouton et un autre gobelet de papier tomba dans la machine, se remplissant tout doucement du liquide brun et fumant, puis il lui ramena, le lui servit, toujours souriant. Il attendait la confession, s’attendait à une petite bombe, qui ferait des vagues, toutes mignonnes, ou même un raz-de-marée… Mais elle n’arriva que trop vite.

Il eut un frisson. Il savait. Merde. Il savait vraiment. Il l’avait reconnu. Sa fréquence cardiaque doubla. La description lui convenait parfaitement. C’était sûr à 99.99%, il l’avait reconnu. Il était partagé entre son cœur très flatté qu’il soit resté gravé dans sa mémoire alors qu’ils ne s’étaient vus que quelques fois et l’angoisse que son secret se face dévoilé. Merde. Comment allait-il pouvoir se sortir de cette situation merdique ? Son sourire s’était effacé et il se cachait derrière son café, réfléchissant à comment il pourrait lui répondre en évitant le passage « Je suis un putain de stalker qui te regarde jour et nuit depuis ce moment –là. »

« Oh… alors tu t’es souvenu de moi… »

Commença-t-il en reposant le gobelet sur la table, relevant les yeux vers lui. Son regard doré figé dans le sien. Oui. Il valait mieux allez dans son sens plutôt que de lui mentir ouvertement dans la face. Il retrouva un autre sourire, plus timide cette fois.

« Appelle-moi Thomas autant que tu veux… Je ne voulais pas te dire qui j’étais, j’avais un peu peur que si tu savais que je te connaissais avant de rentrer à l’institut tu ne me prennes pas au sérieux… Après tout, à cette époque je ne pensais qu’à jouer à des jeux vidéo avec ton frère… Ce n’est pas super comme image à laisser… Et aussi, je ne pensais pas que tu avais fait attention à moi… »

Il haussa une épaule, un peu gêné. Il n’avait pas menti, mais il n’avait pas dit toute la vérité non plus. Il prit une autre gorgée de son breuvage brûlant puis tendu sa main pour inspecter son bandage. La bosse de son pantalon était toujours bien présente mais il n’en tenait plus vraiment compte maintenant qu’il avait eu la révélation, cela allait sans doute changer radicalement leur relation. Il se faisait déjà des plans sur la comète. Cela commencerait comme une sorte d’amitié. Il viendrait le voir des fois durant son temps libre et ils pourraient parler de tout et de rien, pas vraiment du passé, plus de sujets anodins, puis un jour, Thomas lui dirait à quel point ses yeux le rendaient fou, et ses lèvres s’approcheraient des siennes. Lean ne reculerait pas. Il aurait assez confiance pour le laisser l’embrasser. Puis la fièvre embraserait leurs corps…. Rah rien que d’y penser il se sentait grossir un peu plus, ses joues étaient même un peu rouges.

Il resta pourtant professionnel et défit le bandage du garçon pour y voir une coupure, visiblement faite avec un morceau de verre. Il fit une petite grimace. Elle avait l’air vraiment douloureuse cette blessure, mais la cicatrisation semblait déjà bien avancée…

« Je pense qu’on devrait la désinfecter… elle te fait encore mal ? Et je te mettrais un onguent pour qu’elle cicatrise plus vite. »

Il reposa doucement la main sur le bureau, comme si elle était en porcelaine et qu’elle pouvait se briser au moindre contact trop brutal. Il alla chercher un bandage neuf, un tube de crème et une petite bouteille d’alcool. Un petit spray sur la blessure, puis il y appliqua la crème, sensuellement, comme s’il lui faisait un massage érotique. Il finit par enrouler le bandage bien serré autour de sa main comme il rêvait de le faire avec ses poignets. Dieu qu’il aimait son nouveau boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 96


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)   Lun 10 Mar - 21:54:27

      « Ah… » soupirai-je au contact de l’alcool sur la plaie. Cette sensation de douleur ne m’était pas désagréable, et encore moins effrayante.

      Elle fit dresser les cheveux courts sur ma nuque et embruma l’arrière de mon crâne. Je serrai les dents, mais n’arrêtai pas le jeune blonde dans son traitement. Je notai que ses gestes étaient délicats, comme si j’eus été conçu d’un matériel fragile. Ce n’était pourtant pas le cas, et m’étonnai de son comportement.

      Le bandage immaculé me fit sourire, heureux malgré tout qu’on puisse s’occuper de moi avec autant de tendresse. Ces lieux n’offraient que peu de réconfort, alors valait mieux s’estimer chanceux de ce que l’on put recevoir.  « Merci, Thomas… »

      Je levai les yeux pour le regarder, le questionnant en silence de ses intentions. J’eus déjà aperçu ce qui se tramait dans son pantalon, mais osait espérer que je n’en sois pas la cause. Je n’osai pas regarder de nouveau et me contentai simplement de boire le café offert par le plus vieux. Un peu de caféine pour ce corps si dépourvu d’énergie— cela ne pouvait que lui faire du bien.

      « Je prends tout le personnel au sérieux, alors ne vous inquiétez pas pour ça, » répondis-je en prenant enfin une gorgée du liquide sombre. Il était encore brûlant, mais je pus en percevoir le goût amer et surtout… savoureux. Je me détachai du diététicien pour jeter un œil à la pièce qui nous entourait. Je détestai cet endroit.

      Je détestai chaque couloir, chaque coin, chaque meuble et chaque mur. Tout était trop propre et surtout, mystérieux. Les cauchemars s’étaient multipliés, laissant à mon réveil quelques traces de leur passage. Parfois, je désirai m’enfuir à toutes jambes, tout abandonner et aller vivre en Inde. J’y connaitrai personne, j’apprendrai tout et j’y resterai pour le reste de mon existence. Mais cela était impossible.

      Un soupir franchit mes lèvres tandis que je m’approchai de la porte. Le rendez-vous devait être terminé, et peut-être, si Mr Jolicœur n’en avait pas d’autres après, pourrait me suivre pour une marche ? Je déplorai l’idée de me retrouver seul ou d’aller me vautrer pour dormir. Encore, encore, encore. Surtout, l’atelier n’avait lieu que dans quelques heures.

      « Dites… vous êtes libre, là ? Je… je ne serais pas contre une marche en votre compagnie. » Mes joues prirent une teinte plus chaude, du moins c’est ce que je ressentis à ces paroles.

      « Mais je ne veux pas vous déranger, hein ! Si vous êtes occupé… » m’empressai-je d’ajouter en pivotant sur mes talons pour lui faire face. Oui, jusque là je lui tournai le dos.

      J’osai croire que je puisse me faire un ami d’un scientifique. Ce ne devait pas être contre les règles, après tout. Sinon, je n’insisterai pas. Je souris, de l’espoir pouvant probablement se lire sur mes traits fatigués.  Le pire que Thomas puisse faire, c’était de dire non. Ce ne serait pas la fin du monde.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Scientifique

Scientifique
avatar


Celebren : 53


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)   Lun 10 Mar - 23:49:18

« Là… ? Tout de suite ?... »

Les joues du scientifiques aussi prirent un petit coup de chaud et il fit mine de chercher dans son agenda pour les futurs patients le temps de reprendre une couleur normale puis se leva à son tour. Il prit la feuille avec le planning des repas, la lui tendant en le rejoignant.

« Non, non, c’est avec plaisir. Tu allais oublier ça. Si jamais tu as un souci avec, tu peux toujours repasser me voir. »

Il s’était attendu à un petit mouvement de lui mais… un soupir. Il eut un petit sourire plein d’affection. C’était chou. Il était un peu maso alors ? Il n’en revenait pas qu’il le touchait enfin, même si ce n’était que sa main. Rah et puis son prénom dans sa bouche…. Il en avait des papillons plein l’estomac. Comment allait-il pouvoir tenir jusqu’à la fin de la balade ? L’idéal aurait été de faire un petit détour par la salle de bain où il se serait satisfait un bon coup avant de pouvoir repartir avec lui… Mais cette option lui semblait inenvisageable, il ne voulait pas avoir l’horreur de le perdre s’il prenait trop de temps. Tant pis, il devrait s’endurer un peu plus longtemps. Il se prenait même à apprécier l’entrave de son pantalon qui frottait contre lui. Il marchait plus vite pour en ressentir les effets, quel pervers.

Le manteau n’était pas de trop. Il le boutonna complètement, comme ça Lean n’aurait plus accès à la vue de son entrejambe. Il espérait que la ballade en question se ferait dehors et qu’il n’aurait pas l’air con avec son manteau tout boutonné. Rah… comment aurait-il pu prévoir que cela se passerait si bien, si Lean découvrait qu’ils s’étaient déjà rencontrés… Thomas aurait pensé que tout ce qui lui faisait penser à sa famille était en quelque sorte proscrit de sa vie, mais de toutes évidences il avait encore des facettes du garçon qu’il ne connaissait pas du tout.

« Je te suis… Il y a des endroits en particulier où tu aimes te balader ? »

Il restait à une distance plus que raisonnable de lui, savourant chaque seconde passée en sa compagnie, autant intellectuellement que dans ses pantalons qui lui infligeaient toujours une douce torture de plus en plus insupportable. Et s’il jouissait dans ses pantalons ? Non. Pas possible, le Jean était trop serré pour pouvoir le laisser se libérer. Il regardait les cheveux souples du garçon vire-volter devant ses yeux et son sourire s’étira. Il était vraiment beau aussi maintenant qu’il avait les cheveux courts. Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, il avait même l’air encore plus féminin comme ça. Les boucles encadraient plus son visage et lui donnait un air délicat… Il ne regrettait en rien son malheureux vol de cheveux. Pour l’instant il n’avait plus dit un mot, mais il semblait que s’il l’avait invité à marcher avec lui… Une conversation serait la bienvenue. Il tenta de camoufler le trouble dans sa voix alors qu’il reprenait :

« Tout va bien avec ton colocataire ? Tu te sens bien ici ? Si jamais il y a quoi que ce soit que je peux faire pour alléger ton quotidien…n’hésite pas à m’en faire part. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 96


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)   Mar 11 Mar - 23:32:46

La suite ici~ boop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas de raisons de s'inquiéter, c'est juste un check up - PV LEAN (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le foie à ses raisons que l'alcool ignore...{PV Raynox}
» Disparition, inquiétude et retrouvailles...[PV Heïan]
» MAËLLE ∆ car le coeur a ses raisons, que la raison ignore
» Archives partie 86 Express : Le coeur a ses raisons
» Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naicelea :: 
la fin
 :: corbeille :: RP Finis / Arrêtés
-