AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une carte de rencontre (PV Sindri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Celebren : 37
Emploi : Patient. Je crois ?
Avatar : Alvaro Garay - Wand of Fortune.


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Une carte de rencontre (PV Sindri)   Jeu 6 Fév - 11:40:56


Une carte de rencontre

& Sindri Green


- Excusez-moi, je suis nouveau et j'aimerais savoir où je peux poser mes affaires.

- Il est bien ton spich mais dis-lui ton nom peut être.

- Ah, je m'appelle Spade aussi.

- Euh... L'accueil est par là. Je crois.


J'espère que cet illustre inconnu a raison et qu'il ne nous indique pas une direction au hasard juste parce qu'il veut se débarrasser de Spade. Il vaudrait mieux pour nous en tout cas que ce ne soit pas le cas. Tous les deux, on a quand même passé plus d'une heure à errer dans les couloirs sans trouver personne pour nous indiquer le bon endroit et en plus, je ne peux même pas parler à Spade vu le nombre de personnes qui traversent les couloirs.

Enfin, je dis qu'on cherche le bon endroit mais il faudrait déjà qu'il existe. Le mieux aurait été de tomber sur les chambres mais étant donné qu'on ne connait pas le numéro de la notre, ça ne nous aurait sans doute pas servi à grand-chose de toute façon alors... où est-ce qu'on doit chercher ? Trainer cette fichue valise commençait sans aucun doute à l'ennuyer vu son air contrarié et je commençais à être agacé moi aussi.

Enfin heureusement, la fin du périple arrive lorsque cette si belle et si magnifique pancarte ne ressemblant en vérité pas à grand-chose nous indique que nous sommes arrivés à l'Accueil. Aaaalleluia ! On va pouvoir arrêter de se tuer en marchant dans tous les sens sans jamais trouver de lieu où se poser tranquillement. En plus, je suis complétement lessivé et si on en croit les bâillements de Spade, il est dans le même état.

Faire des heures d'avion pour voyager d'Amérique jusqu'en France, tout ça dans le but d'être intégré à un foutu institut, c'est fatiguant. Parcourir de longs couloirs l'est aussi. Pourquoi personne n'est là pour accueillir les nouveaux venus ? Ce n'est pas tellement pratique de questionner les passants pour trouver son chemin. Le médecin avait bien signalé à Spade que tout irait bien mais là, ça commençait plutôt mal.

Au moins, il semblait y avoir un registre qui répertoriait le nom de toutes les personnes présentes dans l'institut, de même que les chambres des patients. C'est donc en parcourant cette liste que Spade trouva rapidement le numéro de sa chambre. Apparemment, il pourrait sans doute trouver pas mal de renseignements ici, on avait finalement bien fait de s'arrêter là. Eh là-bas, c'était pas des cartes ?

- Spade, va voir là-bas, on va peut être pouvoir se repérer avec ça !

Il se détourne du registre pour me lancer un regard surpris et je lui indique de la main où se trouve les cartes. J'imagine qu'on va en avoir besoin, au moins pour le début. On avait certes un bon sens de l'orientation l'hôpital, les endroits inconnus, on n'a plus vraiment l'habitude. Spade se perdait tout le temps l'année dernière quand on a pu le laisser vivre dehors. Si on peut avoir quelques précisions, autant les prendre immédiatement.

Enfin quand il tente de s'emparer d'une de ces cartes, un autre pose sa main dessus à son tour, semblant avoir remarqué lui aussi que ces papiers sont sans doute utiles. Ba tiens, y a presque personne dans la salle mais faut que le seul nouveau venu ici se soit décidé à prendre la même carte que Spade. Ils sont pas doués, hein. Enfin au moins, ça fait un bon prétexte pour discuter et peut être se renseigner l'un et l'autre.

- Désolé, je n'avoir pas fais attention, s'excuse-t-il avec un grand sourire en prenant une autre carte. Je laisse vous celle-là. Vous aussi êtes nouveau ici ?

Son accent qui oscille entre le russe et l'américain, parce qu'il ne sait pas du tout prononcer le français ni mettre les mots dans l'ordre d'ailleurs, est tout simplement hilarant mais bon, j'imagine qu'à sa place je ne ferai pas mieux. Au moins il est plus ou moins compréhensible, c'est déjà un grand pas pour quelqu'un qui ne parlait pas un mot de cette langue il y a à peine quelques semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 25
Emploi : Acteur reconnu ~ Patient
Avatar : Loki - Marvel's Comics


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une carte de rencontre (PV Sindri)   Ven 7 Fév - 22:03:04




Tu te retournes dans ta chambre. Il fait bon. Tu t'es levé tôt ce matin. Il fait toujours bon dans ta chambre. Tu as tourné en rond quand le soleil se levait à l'horizon. Tu n'as pas peur des ombres juste du futur. Quand est-ce que tu retrouveras ta voix ? Tu espères bientôt. Tu n'as pas osé ouvrir les rideaux de ta fenêtre, si c'est pour voir les nuages déverser leurs larmes sur l'herbe et tes carreaux. Tu as souvent aimé la pluie mais pas là. Pas cette fois.
Cela te rappelle New York. Cela te rappelle ta mère.

Est-ce qu'elle va bien ?
Et Samuel ?
Pourquoi est-ce que tu ne peux pas encore leur écrire ?
Est-ce que tu leur manques ?

Tu passes devant le miroir que tu as accroché hier soir. Ton bandage est toujours là. Gris sur ta peau blanche. Qu'y a t-il dessous. Tu aimerais l'arracher mais la peur te tord les tripes. Que t'ait il arrivé pour avoir une cicatrice si profonde ?

Que vas-tu devenir sans ta voix ?
Tu aimerais tellement savoir.

Tant de questions qui se bousculent dans ta tête. Tu en as pourtant discuter avec ton psychiatre. Idowu a été compréhensif. Peut-être retourneras-tu dans son bureau ? On va sûrement t'obliger.
Tu remontes ton col. Tu ne veux pas qu'on voir ta blessure. Tu ne veux pas qu'on sache pour ta voix perdu. Si on savait que Sinderella était muet tu aurais si honte. Tu préfères qu'on te prenne pour un autre même si cela blesseras ton amour propre.

Tu sors finalement. Idowu t'a dit que se serait bien que tu socialises avec d'autres patients. Tu as avec toi un petit carnet noir. Un carnet pour communiquer. Apprendre le langage des signes prendrait trop de temps et tu es trop fatigué pour cela.
Tu t'approches de la fenêtre la plus proche. Les nuages se sont un peu effacés. Tu peux voir un peu plus bas les flaques brillantes avec les rayons du soleil.

Et tu allais te balader ?

Tu baisses les yeux sur le sol. Le carrelage est bien visible. Un sourire apparaît sur ton visage tiré par les pleurs et le manque de sommeil. Tu as trouvé un nouveau jeu ! Tu te mets à sauter d'un carré de carrelage à un autre. Tu te rends compte que tu fais du bruit mai tu aimes ça. Maintenant que tu es muet, tu as un besoin vital de faire du bruit. De toutes les façons possibles !

Tes pas te portent jusqu'à l'accueil. Tu ne te souviens pas d'y être arriver. Tu t'es directement réveillé dans ton lit. Un sourire mutin emplit ton visage. Il y a un nouveau -d'après la valise qu'il traîne derrière lui ! Sur la pointe des pieds tu t'approches. Tu le vois essayer de choisir une carte. Tu passes un bras au dessus de son épaule pour attraper celle qu'il allait prendre.

Tu souris en l'écoutant. Il a un drôle accent. Mais tu avais raison ! Il est bien nouveau ! Tu te balances d'avant en arrière et hoche la tête. Tu montres ta main ouverte. Cinq. Puis tu désignes l'horloge et fais du doigt deux tours de cadrans.
Tu espères qu'il a compris que cela fait cinq jours que tu es ici.
Du moins cinq jours que tu es conscient.  

Puis tu jettes la carte par terre avant de lui piquer la sienne des mains . Toujours rayonnant.










Dernière édition par Sindri Green le Lun 3 Mar - 20:18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 37
Emploi : Patient. Je crois ?
Avatar : Alvaro Garay - Wand of Fortune.


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une carte de rencontre (PV Sindri)   Sam 8 Fév - 18:05:08


Une carte de rencontre

& Sindri Green



Sa question semble un peu près compréhensible mais étonnement, il ne reçoit pas immédiatement de réponse. Enfin pas de réponse... orale en tout cas. Peut être qu'il n'aime pas parler ou qu'il est simplement muet ? Super, tout pour nous arranger. Très pratique pour communiquer, vraiment, là c'est sûr qu'on va finir par se perdre s'ils sont tous dans ce cas... Ah ou alors il veut tout simplement éviter de s’encombrer en parlant à Spade. Oui, c'est une bonne option pour une personne intelligente. S'il fait ça dans le but d'éviter de lui parler, il a tout à fait raison, ça lui fera les pieds au grand vert -rapport à sa couleur de cheveux du moment. Qui aime bien châtie bien.

Mais comme il hoche la tête et fait de grands gestes, avec un grand sourire tout en se balançant d'avant en arrière comme un enfant, il est sans doute dans le cas du muet. Il montre sa main, style, j'ai combien de doigts ? Bon il en a cinq. Je crois. S'il est formé normalement et si on ne lui a pas coupé le doigt parce qu'ici les punitions sont toutes violentes et immorales. Non c'est sûr, il en a cinq, tout va bien. Il lui désigne l'horloge et Spade tourne la tête. Imbécile, il fait deux tours avec ses mains pendant que tu as le dos tourné ! Deux tours d'horloge... Ca fait vingt quatre heure si c'est une horloge habituelle. Donc une journée. Bravo Sherlock Holmes.

- Donc... Tu es là puis cinq... heures ?

- Cinq jours, il a fait deux tours avec ses mains. Et on dit depuis et pas puis.

- Euh... Depuis cinq jours ?


Faut tout lui expliquer à celui-là. Enfin maintenant, on sait que nous ne sommes pas les seuls à être arrivés depuis peu. Cinq jours, c'est pas énorme... Je crois ? Combien de temps doit-on rester ici après tout ? Le médecin a précautionneusement évité de répondre à Spade lorsqu'il l'a questionné à ce sujet. En fait pour être sincère, je crois qu'il ne connaissait pas lui-même la réponse. Sans doute que ça varie selon les patients et leurs pathologies. Mais même là, on ne sait même pas de quoi il est atteint. C'est vraiment flou comme situation. Et ça nous inquiéterait si on n'avait pas l'habitude des hôpitaux... et ce qui y ressemble. Ca reste un institut médical après tout.

Bizarrement, alors que Spade reprend une autre carte pour lui laisser celle qu'il vient de prendre, il la jette par terre avant de lui piquer la sienne des mains, sous le regard surpris de mon meilleur ami. Et ça toujours avec ce sourire purement enfantin. Étrangement son visage me rappelle vaguement quelque chose. Pourtant, c'est certain que je ne l'ai jamais rencontré puisque je n'ai jamais quitté l'hôpital de ma vie et Spade ne l'a sans doute pas croisé, sinon, il s'en serait souvenu. Les visages nous ont toujours marqué. Pourtant, je n'arrive pas à me défaire de cette impression dérangeante de déjà vu.

Spade s'en soucie moins de son côté, souriant à son tour en comprenant le manège du jeune homme.
On dirait bien que deux gamins se sont trouvés.

Et j'imagine que leur petit jeu du "je te la pique, tu me la voles, je te la reprends" aurait pu durer extrêmement longtemps si Spade n'avait pas eu l'idée de sortir une enveloppe et un briquet, ravi de faire un de ses petits tours pour conclure cette affaire. C'est sûr, il allait forcément s'amuser à ça dans une situation pareille. En plus dans l'avion, il avait du se contenter de son jeu de cartes en solitaire alors ça l'avait un peu frustré. Carte placée à l'intérieur, il scella l'enveloppe avant de la faire brûler sous les yeux d'une jeune homme et lui tira la langue quand elle ne forma plus qu'un petit tas de cendres entre ses mains.

- Pouf ! A disparu.

Mais oui bien sûr, elle a disparu et moi je suis tout à fait vivant aussi. La vérité ? Elle est dans sa poche. Oh ça va, je suis son hallucination personnelle, j'ai le droit de connaître tous ses tours ! D'ailleurs il se gêne pas pour la faire ressortir légèrement de celle-ci en la pinçant avec ses deux doigts et arbore un air fier quand le regard du jeune homme se pose dessus. Il la range bien gentiment une fois fait pour ne pas se la faire piquer une nouvelle fois, et ça toujours avec le même sourire aux lèvres, probablement aussi gamin que s'est montré son spectateur de prime abord.

- Ou pas ! Mais appartient de moi maintenant.

Par contre, faudra vraiment lui faire réviser son français. Pourtant le médecin qui l'a forcé à apprendre un minimum cette langue était toujours à deux doigts de lui faire avaler ses piles de bouquins destinés à l'enseigner mais il semblerait que ce soit un langage que Spade n'arrive pas à retenir correctement aussi facilement. Tant pis, il finira bien par s'y faire maintenant qu'il est ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 25
Emploi : Acteur reconnu ~ Patient
Avatar : Loki - Marvel's Comics


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une carte de rencontre (PV Sindri)   Ven 21 Fév - 21:10:51




Tu fronces un peu les sourcils en l'entendant. Il n’a pas vu que tu avais fait deux tours de main ? Ton visage s’adoucit. Il a bien compris finalement. Il n’a juste aucune expérience en français. Tu ris sans bruit. Puis tes yeux se fichent sur lui comme s'ils le jaugeaient malicieusement.

S’énervera ? Ne s’énervera pas ? Tu souris toujours en attendant la réaction de ce jeune homme. Tu sais qu'elle ne manquera pas de piquant. Chacun à ses réactions, chacune d'entre elle est exceptionnel.  Tu as déjà jouer à ce jeu avec Samuel. Lors de votre première rencontre... Tu te souviendras toujours de la course-poursuite qui s'ensuivit – surtout ton cœur s'en souvient. Course-poursuite qui s'est terminer dans des toilettes où il t'a aspergé d'eau jusqu'à ce que tu suffoques, mi-noyé, mi-étouffé de rire.
Tu t'étais tellement amusé ce jour-là...

Ce jeune nouveau venu te fixe un peu surpris avant de sourire. Pas de course folle dans les couloirs de l'institut, donc. Il a l'air d'apprécier ce petit jeu ! Ton sourire s’agrandit. Tu imagines déjà tous les jeux que vous pourriez faire ! Des batailles de polochons, des blagues à M. Daw – juste pour lui faire regretter de te séquestrer ici !
Mais voilà que l'autre sort une enveloppe et un briquet de son sac. Tu pinces un peu le nez. Que veut-il faire ? Tu le regardes attentivement te montrer la carte avant de la mettre dans l'enveloppe et de la sceller. Tu détailles chacun de ses gestes, résistant à l'envie de lui arracher des mains le papier. Tu recules un peu en voyant la flamme trembloter mais tu te rapproches prudemment. Petit à petit la flamme croque le papier avant de lentement la ronger. De petits bouts noirâtre tombent en flocons sur le carrelage. Tu les fixes sans comprendre.

La cendre laisse des traces des traces grises sur le sol quand tu les pousses du bout du pied.
Tu te tournes vers l'inconnu. La carte à bien brûler avec l'enveloppe...

Ton regard s'illumine en voyant l'autre tirer le même papier d'entre ses mains. Tu amorces un mouvement pour la lui prendre mais tu hoches la tête. Tu veux bien lui laisser celle-là. Il l'a bien mériter !
Tu applaudis joyeusement, reprenant tes petits balancements. Tu as toujours adoré les tours de magie !

Tu grimaces en l'entendant parler. La langue française est difficile à apprendre mais il pourrait faire des efforts ! Sindri... tu as eu la chance d'aller à Paris presque chaque été, et tu as appris le français pour un tournage... C'est normal que tu ais des facilités !

Ton regard vert s'éclaire néanmoins. Ce jeune homme n'a pas l'air très malin. Il parle mal et ses vêtements ne sont pas des plus propres... Ils ont l'air assez vieux. Trop souvent utilisés. Il arbore un sourire enfantin, plus innocent que le tien... Il est seul, sans famille ? En tout cas, l'hôpital n'a pas l'air de le déranger, il doit avoir l'habitude. Patient ? Certainement, il n'a pas un tête de médecin et encore moins d'infirmier !

Tu ris en hoquetant.
Il ne faut pas se fier aux apparences ! Qui aurait dit que Idowu puisse être un psychologue ?

Mais ce qui lui donne ce air un peu simplet, cela doit sûrement être ses cheveux ! Un vert herbe comme l'est une large praire en printemps. Lorsque l'eau a doucement coulé sans avoir noyé les plantes et que le soleil a brillé sans force à travers les multitudes de nuages blancs.

Tu sors un crayon et ton carnet de ta poche arrière de pantalon.

Niece ! Joli Tour, Monsieur Ficus !

Ficus par rapport à ses cheveux bien sûr ! Tu aimerais bien savoir son nom à la plante verte alors, tu griffonnes une nouvelle fois sur la feuille quadrillée.

Je suis Sindri Green !  Et vous ?

En soit, son nom t'importe peu mais s'il est un nouvel ami pour jouer ce serait mieux de le connaître. Tu guettes un mouvement de surprise en lisant ton nom. Peut-être qu'il a un semblant de culture G ou qu'il est déjà allé une fois depuis ces trois dernière années au cinéma ?









Dernière édition par Sindri Green le Ven 11 Avr - 8:01:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 37
Emploi : Patient. Je crois ?
Avatar : Alvaro Garay - Wand of Fortune.


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une carte de rencontre (PV Sindri)   Lun 24 Fév - 18:09:01


Une carte de rencontre

& Sindri Green



Il applaudit joyeusement, reprenant ses petits balancements par la même occasion. Et Spade sourit de toutes ses dents, inclinant la tête pour le remercier, parce que c'est bien de se faire applaudir après un tour de magie. Ça veut dire que c'est pas trop nul. Enfin ça ne m'empêche pas de rire en voyant le jeune homme grimacer en entendant son français plus qu'approximatif. Il a raison, c'est très moche à entendre. Voire traumatisant si l'autre a particulièrement à cœur la prononciation de la si belle langue française qu'il transforme en immonde bouillie rien qu'en ouvrant la bouche. Enfin il finira sans doute par s'améliorer avec le temps !

Enfin en tout cas je l'espère sincèrement, qu'il ne me casse pas les oreilles trop longtemps et qu'on évite ce genre de grimace à chaque rencontre. Enfin je me moque mais je ne parle pas plus français que lui. Mais dans mon cas on s'en fiche, puisque après tout, Spade est le seul à m'entendre. Je peux bien continuer à lui parler dans notre langue maternelle ! Ou en russe ! Bon d'accord, je n'ai pas plus de vocabulaire en russe qu'en français mais on s'amusait à lancer des insultes aux infirmières trop méchantes pour qu'elles ne nous comprennent pas. J'ai quelques souvenirs là-dessus, je pourrais les réutiliser un de ces jours si l'occasion se présente.

Tiens, il sort un carnet et note dessus. Il veut peut être nous dire quelque chose ? Regardons par dessus l'épaule de Spade...

- Nice ! Joli Tour, Monsieur Ficus !

- ...Mais c'est qu'il a de l'humour le petit dis donc. Ca me donnerait presque envie de recommencer à t'appeler Gazon, tiens.


Et c'est dans un geste tout à fait mature qu'il nous tire la langue. Autant pour lui que pour moi. Facile de comprendre qu'il a l'habitude de ces commentaires sur sa couleur de cheveux mais qu'il s'en fiche totalement. Monsieur Ficus. Elle est bonne n'empêche ! C'est vrai que ses cheveux ont souvent eu droit à des surnoms un peu étranges mais Ficus, c'est bien la toute première fois. Bon. Tout chez lui semble tout droit sorti d'un autre monde, des cheveux aux lentilles roses. Même ses fringues, enfin quand il a pu les choisir, détonnent de la normalité. Bon là... C'est surtout qu'il est habillé comme un clochard. Ouais, faut le dire, les fringues qu'offrent l'hôpital sont rarement les plus classes et les plus agréables à regarder. Et dire que j'ai été habillé de cette manière toute ma vie.

Maintenant que Spade peut voir l'extérieur, je trouve ça criminel d'être aussi mal sapé. Comme si c'était obligatoire qu'on ait l'air de sacs à patates. Ou alors c'était juste notre hôpital ou ceux trop pauvres pour se permettre ce genre d'achats pour tous leurs patients. Encore, on avait de la chance d'avoir des parents coupables nous envoyant des fringues correctes pour se faire pardonner leurs absences à répétition. Enfin les gens d'ici ont l'air d'avoir droit à un peu plus de confort, c'est... bien. Je me demande quand même si c'est le même fonctionnement... Après tout, on ne sait toujours pas quand arrivera le moment de sortir d'ici. Peut être que Spade finira par mourir dans un institut médical lui aussi. Au fond c'est pas comme si on allait manquer à qui que ce soit, hein. Faut être réaliste, sans maintenir aucun contact avec l'extérieur, on finit souvent par se faire oublier de tous.

- Je suis Sindri Green !  Et vous ?

...Sindri Green. Ca fait tilt dans ma tête soudainement et je me sens terriblement idiot en songeant que je réfléchis à où nous aurions pu le croiser depuis tout à l'heure. Nul part bien sûr. Je l'ai déjà vu mais pas en chair et en os, ce qui était finalement à prévoir. Ba oui ça paraissait évident puisque je n'ai jamais quitté l'hôpital à part cette ultime dernière année mais uniquement parce que Spade m'a comme hallucination personnelle ! Le seul endroit où nous aurions donc pu le croiser alors que nous étions tous les deux encore en vie était l'hôpital... ou la télévision et la radio. Et je me souviens bien avoir entendu son nom une bonne centaine de fois ! Même si je ne sais pas vraiment ce qu'il faisait exactement. Les célébrités, c'était plutôt les filles qui piaillaient sur eux avec envie ou les infirmières à la limite.

- Spade. Spade Siline... C'est bizarre, "Sindri Green" ça me dit quelque chose.

- Je crois qu'il est connu. J'ai déjà vu sa tête et entendu son nom à la télévision. Demande-lui un peu pour voir.

- ...Vous seriez pas connu par hasard ?


A tous les coups, c'est une vedette ultra connue et il va être super vexé qu'on ne soit pas des fans inconditionnels. Il parait que certains prennent la grosse tête avec le temps... Je me demande si c'est vrai. Ce préjugé va-t-il se vérifier sur lui ou pas du tout ?


Dernière édition par Spade L. Siline le Ven 7 Mar - 11:59:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 25
Emploi : Acteur reconnu ~ Patient
Avatar : Loki - Marvel's Comics


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une carte de rencontre (PV Sindri)   Mar 4 Mar - 17:13:28




Tu attends impatiemment. Va-t-il se mettre les mains devant la bouche, les yeux exorbités de surprise ? Ou va-t-il te sauter au cou en criant comme un porc qu’on égorge ? Que de situations possibles face à une star de cinéma ! Ton sourire s’agrandit et tes yeux verts pétillent de joie. Tu as presque oublié ce que c’était de vivre parmi des fans.
Une fois, à une remise de prix, une jeune femme s’était faufilée hors du public. Elle t’avait sauté dessus en piaillant qu’elle voulait un autographe. Lorsqu’on avait cherché à la faire sortir, elle s’était débattue comme un beau diable, hurlant et gesticulant dans tous les sens. C’était lors du succès de ton premier film. Tu avais été un peu remué par l’évènement.

En y repensant maintenant, tu ris beaucoup. Après dans les quelques années de carrière, tu as rencontré d’autres cas étranges… un évanouissement, deux crises de nerfs et un harcèlement.
En les racontant à Samuel, il avait éclaté de rire. Sur le coup tu avais été vexé, tu trouvais ça triste pour les pauvres demoiselles (surtout celle qui était tombé la tête la première sur le trottoir). Désormais ces personnes t’amusent. Beaucoup même. Elles te plaisent. Aussi lorsque tu annonces ton nom, tu en as cet air supérieur et hautain, près à faire à toute sorte de réactions étrangères.

Tu les aimes bien ces fans hystériques. Très attachants et réservant beaucoup de surprise. Toujours ! Et tu adores cela : les surprises ! Tu es comme un enfant qui ne pense qu’à jouer sans cesse.  Tu glousses d’amusement. Avoir Monsieur Ficus dans les bras serait loufoques ! Tu imagines les têtes de ton psychologue en vous voyant. Il n’en reviendrait pas ! Lui, avec qui tu es si froid, toujours sur le qui-vive.
Cela jaserait. Les gens ne savent que faire cela. Cependant cela te conviendrait. Tu adoooooooores les rumeurs. Quelles sont à ton propre sujet n’est qu’un détail.

Mais ton sourire disparaît bien vite.
La plante verte n’a pas compris…

Tu boudes un peu.
Personne ne regarde la télévision ou quoi, ici ?!!

Il se présente. Spade Siline. Hmm… un nom quelconque, d’une personne quelconque. Rien de très important. En somme. Ce nom sera donc mis dans un coin de ton cerveau, oublié. Pour toi, ce sera le Ficus ! C’est bien comme nom aussi. C’est joli comme bestiole. Ou plutôt comme végétal, mais pour toi, tout ce qui n’est pas important – c'est-à-dire, la glace menthe-chocolat et l’alcool – est une bestiole, plantes et humains compris.
Ainsi, Slade est une bestiole nommée Ficus.

Tu dodelines de la tête. Bien sûr que ton nom lui dit quelque chose. Tu espères du moins.
Ton  sourire revient en un instant dès que tu entends sa question. Il a enfin un semblant de lucidité ce garçon ! Tu griffonnes sur ton carnet.

Je suis acteur, j’ai eu un prix ou deux grâce à quelques films…

Tu exagères. Tu as tourné un film et as eu un prix ! Ce qui t’a donné la grosse tête, il faut le reconnaître. Tu ne vois pas tes propres défauts… Il faudrait qu’un jour quelqu’un te remette à ta place… dire qu’avant tu n’étais qu’un homme de ménage. Très chanceux, je dois avouer !

Les journaux m'ont surnommé Sinderella.

Tu éclates d’un rire sans bruit. Tu aimes beaucoup ce surnom. Les journalistes sont toujours pleins de ressources et d’inventivité ! Beaucoup serait vexé de ce clin d’œil à ton ancien travail mais tu le prends plutôt bien. Tu as l’impression d’être un prince ou … peut-être une princesse si tu t’habillais en femme, qui sait ?











Dernière édition par Sindri Green le Ven 11 Avr - 8:02:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 37
Emploi : Patient. Je crois ?
Avatar : Alvaro Garay - Wand of Fortune.


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une carte de rencontre (PV Sindri)   Ven 7 Mar - 13:08:59


Une carte de rencontre

& Sindri Green



- Je suis acteur, j’ai eu un prix ou deux grâce à quelques films...

- Ah... D'accord. Tu dois alors... doué... être doué alors.


Ca se dit bien comme ça ? A ce propos, si c'est une star passant à la télévision et à la radio... Il est Américain ? Mmh, ça veut sans doute rien dire, peut être qu'il a une popularité... mondiale, même si "Sindri Green" il faut reconnaître que ça fait pas tellement français ou russe. S'il parle anglais, peut être que tu devrais te remettre à dialoguer dans ta langue maternelle, Spade... Il risque de continuer ses grimaces sinon. Oui, on se préoccupe d'abord de sa langue et non de sa célébrité. Mais à vrai dire, ça ne changera pas grand-chose pour nous qu'il soit internationalement reconnu ou pas. On va quand même se jeter à son cou ou hurler comme des hystériques... on n'est pas des groupies ! Et ce serait un peu ridicule, quand même. On ne le connait même pas encore alors forcément... on trouve ça stupide. Pas trop notre genre que d'être fans absolus de quelqu'un...

- Les journaux m'ont surnommé Sinderella.

- Sindirella... Il y a une référence, tu crois ?


Il hoche la tête mais je ne sais pas si c'est pour Sindri ou moi. En tout cas, pour les journaux, j'en sais rien... Il y en avait pourtant quelques uns sur les tables de chevet de nos chambres mais n'y moi ni Spade n'y avons jamais fait attention... Les journaux people, y a quand même mieux pour se détendre alors qu'on passe sa journée dans un hôpital. C'est peut être une fierté pour Sindri de faire la une et tant mieux pour lui si c'est le cas mais c'est pas ce qui va nous faire sauter de joie de notre côté... C'est un peu exagéré. Enfin je trouve personnellement. J'imagine que si jamais on le lui disait comme ça, il le prendrait mal mais pourtant c'est vrai.

- J'ai lu... pas beaucoup les journaux mais je crois l'avoir entendu, Sinderella.

Tu guettes ses grimaces pour voir si tes phrases sont corrects, c'est ça, Spade ? Ce grand dadais semble vraiment ramer pour choisir ses mots. C'est vrai... C'est déjà plus ou moins difficile de comprendre une langue qu'on a commencé il y a peu de temps, la parler correctement et sans faire de faute, c'est pire. Il soupire, passe une main gênée entre ses cheveux verts à chaque fois qu'il cherche -Monsieur Ficus passe ainsi donc pour un idiot incapable de capter une langue. Il s'habituera, le temps d'apprendre le français comme il se doit.

En attendant, autant se remettre à parler américain :

- Par hasard, vous me comprenez quand je parle, là ? J'ai un peu... voire beaucoup de mal avec le français... Et je ne sais même pas comment demander où sont les chambres.

Ce qui est un peu l'essentiel de ta venue ici... Ou en tout cas, c'est la raison de départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 25
Emploi : Acteur reconnu ~ Patient
Avatar : Loki - Marvel's Comics


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une carte de rencontre (PV Sindri)   Ven 11 Avr - 7:57:48




Tu pinces un peu les lèvres. Tu étais si fier d'annoncer ton nom au ficus verdoyant, mais il semble réfléchir. Il n'a pas l'air de savoir quelle attitude adopter. Il est timide ? Ou il ne sait vraiment pas qui tu es. Sinon ... il n'a même pas compris ton nom. Après tout, les plantes vertes sont un peu idiotes. Il ne faut pas trop pousser le quotient intellectuel de ces petites bêtes, là !
Mais tout de même ! Tu es connu !!! Shit ! Si ça continue tu vas te mettre à bouder.... Non tu n'es pas un gros gamin en manque de glace à la menthe. Pas du tout !

Si...  arrête de le nier. Tu es tellement enfantin Sindri.

Tu te croies tout permis. La célébrité t'es monté au cerveau plus vite qu'une poussée d'adrénaline chez un adolescent rempli d'hormones lors de son premier baiser. Tu t’enivres de ce parfum qu'on nomme gloire. Comment peux-tu être aussi enjoué, inconscient alors que quelques années auparavant, tu n'étais qu'un pauvre homme de ménage dans quelques bureaux new-yorkais.

Tu es tellement idiot et ridicule Sinderella.
Tu te croies comme Dieu sur terre. Ne penses-tu pas un peu à ta mère ? Beaucoup plus depuis que tu es arrivé dans cet institut.

Un sourire s'étend sur tes lèvres fines et laisse apparaître tes dents blanches. Le ficus s'est enfin décidé à ouvrir la bouche. la phrase qui en sort ne fait enfler ton égo. Si on parle de toi dans le pays où les gens ont les cheveux verts et les yeux rouges comme des rubis, ton image en est plus que flatté ! Le fait qu'il utilise ton surnom ne fait qu’agrandir ton sourire. Ses dires ne sont pas tout à fait corrects mais tu comprends l'essentiel.  Il faudrait que tu lui dises d'améliorer sa langue française.

Tu le regardes gêné. Puis, il se met à parler en anglais. Tu souris. C'est beaucoup mieux !! Tu le regardes d'un air blasé. Il ne sait as comment demander où sont les chambres ? Et il peut pas regarder sur un plan ? Il y a des cartes pour cela à l'entrée ! Ha oui, la première tu la lui a piqué et la deuxième il y a fait un tour de magie avec.
Tu aimerais qu'il te remontre d'ailleurs....

Tu t'avances et remets ton carnet et ton crayon dans une poche arrière de ton pantalon, avant de t'avancer vers le ficus. Tu glisses tes mains dans son manteau puis dans les poches de ses habits. Sans gêne. Pourquoi le serais-tu ? Ton visage affiche un air ennuyé bien différent de le précédent ou du sourire enjoué. Tu n'entends pas les cris de surprise de l'autre alors que tes doigts manucurés glissent dans les poches de son pantalon, et tu lui donnes un petit coup de coude pour qu'il se tienne tranquille.
Quelques secondes plus tard, tu sors, triomphant, une lettre des vêtements du ficus. La lettre qui annonçait la venue de cet hybride mi-humain, mi-végétal.

Tu lui fais signe de se rapprocher, plongeant ton regard dans celui rougeoyant. Tu lui montres, sans te détacher de ses yeux, une page de ton carnet que tu viens de griffonner :

Montre moi encore un tour et je t’emmènerai aux chambres.

Tes yeux brillent de cette lueur qui rend tes yeux aussi brillant que des émeraudes. Tes dents blanches ont refait surface entre tes lèvres.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une carte de rencontre (PV Sindri)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une carte de rencontre (PV Sindri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Wrestlemania II : CARTE DU SHOW !
» Carte l5r
» Carte des Terres du Milieu
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Carte de Terre de Fangh
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naicelea :: 
l'institut naicelea
 :: Rez-de-chaussée :: Accueil
-