AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thé ou café ? (Benedict)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Celebren : 55
Avatar : Nezumi (No.6)


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Thé ou café ? (Benedict)   Sam 16 Nov - 23:15:53

Le patient disparut dans le couloir, et tu refermas silencieusement la porte du bureau. Alala ce Loras… Avec son Kupo par-ci, Kupo par-là. Il fallait bien avoué que parfois il te donnait envie de rire. Heureusement, tu savais garder ton sang-froid. Tu n’avais pas encore bien saisi le sens de ce mot qu’il répétait, mais ça ne serait tardé ! Tu t’en faisais un défi personnel. Les bras tendus vers le plafond tu t’étiras un bon coup, avant de rejoindre lentement ton bureau. Tu feuilletas rapidement ton agenda et t’aperçus que tu avais un bon moment de libre, avant ton prochain rendez-vous. Bah, ce n’était pas plus mal, tu aurais le temps de te changer un peu les idées comme ça. Mais avant, il te restait un petit quelque chose à faire. Assis dans ton fauteuil, tu pris la clef de ton tiroir, l’ouvris et en sortit ton ordinateur. À la suite de différents mots de passe, tu accédas au dossier de ton patient, et y rajoutas quelques notes. Ainsi, tu étais sûr de ne rien oublier, au fur et à mesure des séances. Cela te prenait parfois du temps, mais ça en valait la peine. Tu n’aimais pas oublier les choses.

Ceci fait, tu rangeas de nouveau tes affaires sous clef, avant de t’avachir un peu dans ton siège. Le regard tourné vers la fenêtre tu réfléchissais. Que faire de ton temps libre ? Fumer une cigarette ? Non, tu t’étais promis de ne pas recommencer… Faire un tour dehors ? Bof, tout seul tu n’en avais pas envie aujourd’hui. En fait, tu n’étais pas d’excellente humeur. Des cernes soulignaient tes yeux verts et diminuaient ton entrain quotidien. Si ça continuait comme ça, tu risquais bien de ruminer tout le reste de la journée. Ça n’allait pas ça, ça n’allait pas du tout ! D’un bon, tu sautas sur tes pieds. Il ne fallait pas que tu restes à ne rien faire. Voyons voir… Tu balayas la pièce des yeux, à la recherche d’une idée. Les livres de ta bibliothèque ne t’inspirèrent que du travail, et peu de détente. Ton ordinateur aurait pu faire l’affaire mais… non pas envie. Alors quoi ? Tu tâtas les poches de ta blouse. Quel secret intéressant aurais-tu pu y cacher ? visiblement, rien. Mince. Ta chemise bleu n’avait rien non plus et… ton pantalon ? Ah ! Il y avait les clefs de ta chambre. Peut-être pourrais-tu aller t’y reposer ? Après réflexion… non, si tu faisais ça maintenant, tu dormirais bien trop longtemps. Quoi d’autre… tiens ! Un papier de bonbons. Comment avait-il atterrit là celui-là ? Bah ! Peu importe. Tu le jetas à la poubelle. Finalement, tu avais trouvé ce dont tu avais envie. Une bonne boisson chaude. Tu avais toujours trouvé ça réconfortant.

Satisfait de cette trouvaille, tu te dirigeas vers la porte. Tu débattais alors de la boisson à prendre, tandis que tu ouvrais la porte. L’esprit ailleurs, tu avanças machinalement, et t’arrêtas juste à temps pour ne pas percuter quelqu’un. Surpris, tu relevas la tête, et tomba nez à nez avec Benedict…

P.S. : Désolé je suis un peu rouillée, j'espère que ça fera l'affaire >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 73
Emploi : Médecin généraliste
Avatar : John Watson - Sherlock BBC


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Thé ou café ? (Benedict)   Ven 29 Nov - 21:42:31


    Rien ne vaut un bon thé pendant une bonne séance de travail. Même avant, voire même après, je ne puis qu’apprécier cela ! Earl Grey de préférence, deux sucres, quelques gâteaux pour accompagner le tout même. Je crois que je suis incapable de me passer de ce genre de moments où je peux me prélasser sans avoir à penser à autre chose. Il faut dire que je fais cela depuis des années, depuis mon enfance même : mes parents prenaient déjà le thé à 17 heures, je faisais la même chose… C’est une petite tradition purement anglaise que je ne puis que continuer et que j’ai l’envie de transmettre à d’autres personnes que moi. Dommage que personne ici ne souhaite partager ce petit plaisir ! Quoique, il y a peut-être quelqu’un de mon entourage que je ne soupçonne pas adepte de thé ? Il faudrait que je cherche un jour. Oui. Je vais chercher même ! Je sais que  Thimothy se ferait un plaisir de boire une bonne tasse de thé bien chaude en ma compagnie, mais hélas, je crains qu’il ne soit pas tant que ça autorisé de passer du temps avec ses patients, et je doute également qu’il accepte ma demande : nos relations sont hélas bien trop tendues…Peut-être que cela s’adoucira avec le temps et que nous serons en mesure de parler à nouveau ensemble, et surtout de partager nos sentiments autour de la porcelaine de ces belles tasses de thé. Ce n’est pas le moment d’y penser cependant. Autant finir ma tasse un instant et me remettre sérieusement au travail.

    Cela, pourtant, ne m’empêche pas de sortir un moment. Pas de patient ne peut apporter que des bonnes nouvelles, non ? Cela veut dire que tout le monde va bien alors j’en suis fortement rassuré, bien évidemment… Alors j’erre à la recherche de quelqu’un qui voudrait bien me partager quelques minutes. Ludwig ? Bien trop occupé en ce moment, je sais que je dois le laisser tranquille, chose que je fais bien entendu. Je sais également à quel point il peut être agacé quand on l’interrompt quelques secondes pendant son travail de recherche. Finalement, je me dis que je n’ai qu’à aller voir le psy de ce bâtiment, car cela fait bien longtemps que je n’ai pas échangé quelques mots avec lui. D’accord, je vais enfin le voir alors ! Je m’arme de mes tasses de porcelaine, de ma boite de gâteau que je glisse dans une des poches de ma blouse et surtout du sucre – ne jamais oublier le sucre – et la théière dans mon autre main, ce qui ne semble guère pratique pour ouvrir la porte ainsi que la fermer, chose que j’arrive à faire après de longues minutes de réflexion et de manipulation d’objet. Un soupir m’échappe alors d’entre les lèvres : j’espère tout de même qu’Idowu sera là … Oui, je ne peux qu’espérer. Ce… Ce serait dommage pour moi de transporter tout cela pour rien.

    Je marche, tête baissée, dans le couloir, terriblement mal à l’aise avec toutes ces choses qui risquent de tomber d’un instant à l’autre. Puis je me sens percuter quelqu’un, une tasse s’échappe de mes doigts et s’éclate au sol. Un soupir m’échappe pendant que je relève les yeux. En plein sur la personne que je voulais voir, mais l’activité prévue risque d’être… compromise ?

      « Pardon… Je suis vraiment désolé, quel abruti je peux faire… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 55
Avatar : Nezumi (No.6)


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Thé ou café ? (Benedict)   Mer 25 Déc - 18:38:26

D’un geste réflexe de la main, la porte se referma derrière toi. Le claquement retentit alors que pousser dans ton élan, tu bousculais cette tête blonde de docteur. Mince, tu ne devais vraiment pas avoir les idées claires aujourd’hui. À peine avais-tu reconnus le visage de Benedict, que le bruit de porcelaine brisée monta à tes oreilles. Qu’est-ce que c’était que ça ? Regardant machinalement au sol, tu ne mis pas longtemps à comprendre d’où ça venait. Cependant, ce n’est qu’après les excuses prolongées de ton collègue, que toutes les pièces du puzzle se mirent en place dans ta tête.
Pensif, tu étais sorti de ton bureau sans faire attention autour de toi. Benedict était passé par-là, chargé de ses précieux trésors, et tu ne l’avais pas évité. Résultat, au revoir la petite tasse de porcelaine. Alors, sans chercher à en comprendre davantage, tu t’accroupis et commença à ramasser les morceaux éparpillés. En même temps, tu lui répondis gentiment :

« Allons, ne t’excuse pas comme ça, ce n’est pas si grave. Et puis… c’est moi qui suis tête en l’air aujourd’hui. J’aurais dû faire plus attention. »

Un par un, tu rassemblas les débris de la tasse dans la paume de ta main. Devriez-vous la réparer ? Ou finirait-elle à la poubelle ? Tu ne savais pas et préférais avoir l’avis du propriétaire. Tu te relevas et regardas un instant Benedict. Il avait souvent un petit air inquiet sur le visage, mais cette fois-ci, il semblait plus coupable de sa maladresse. Cet homme était vraiment une perle de gentillesse ! Toujours à s’inquiéter pour les autres, plutôt que pour lui-même.
Alors te vins l’envie de sortir une petite plaisanterie, pour détendre l’atmosphère.

« Voilà une rencontre… fracassante dis donc ! »

Un rire nerveux s’échappa deux secondes de ta gorge, avant de se faire ravaler. A la réflexion, cette plaisanterie n’était pas du tout appropriée, et tu te fusillas intérieurement. Décidément, les blagues n’étaient pas ton fort. Tant pis, passons à autre chose, cela fera peut-être oublier ton ânerie.

« Voulais-tu me voir ? »

De ta main libre, tu rouvris ton bureau, pour y inviter le blondinet. Mais avant de lui laisser le chemin libre, tu tendis les mains vers la bouilloire qu’il tenait toujours. Il avait l’air si encombré, la moindre des politesses était de l’aider ! Les morceaux de tasse brisés étaient toujours dans l’un de tes mains, mais tu les positionnas de sorte de pouvoir rattraper l’objet en toutes circonstances. Avec un sourire tu ajoutas :

« Laisse-moi te débarrasser, je vais prendre la bouilloire. »

(HRP : Désolé pour le retard >< et Joyeux Noël !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 73
Emploi : Médecin généraliste
Avatar : John Watson - Sherlock BBC


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Thé ou café ? (Benedict)   Dim 12 Jan - 14:32:51


    Je me sens pitoyable à ainsi avoir cassé mes petites tasses de thé en porcelaine. Cela fait des années que je les ai, depuis Cambridge à dire vrai. Un héritage de famille, me semble-t-il, et j’ai comme la vague impression de briser une part d’histoire en ayant fissuré et démantelé la porcelaine si précieuse. Je porte un regard à mes pieds et à tous les petits morceaux. Heureusement que ma famille ne me les redemandera jamais… Mais je me sens si mal d’avoir fait une telle chose… Passons. J’y penserai plus tard. Je montre d’un regard la corbeille à mon ami médecin dans un sourire forcé, quelque peu triste tout de même, et je fais en sorte de mieux tenir le reste du service à thé dans mes doigts. J’aurais pu faire pire, tout faire tomber, tout briser. Là au moins, je pourrais tout de même lui servir le thé, ce n’est pas grave si moi je n’en bois pas, en bon gentleman, je me dois de faire passer les autres avant moi, je… C’est normal, non ? C’est normal… Au pire je me contenterai de boire le thé dans un petit gobelet en plastique, même si cela a beaucoup moins de classe je le crains. Mais je… Oui… C’est mon rôle de gentleman, envers qui que ce soit.

      « Au moins, je n’ai pas fait tomber la bouilloire. Nous pouvons y voir un point positif !»


    Je tente un petit peu d’humour tout comme lui finalement, même si mon rire reste des plus nerveux, comme d’habitude. Je lui souris tout de même et j’hausse les épaules en esquissant un autre sourire. Je me sens pitoyable, ridicule, si nul. Pourquoi est-ce que je suis si raté, pourquoi est-ce que j’échoue même quand j’entreprends des tâches aussi simple qu’emmener le thé et les biscuits dans un autre bureau qui se trouve à une centaine de pas du mien ? Bon sang…

    Et en plus j’ai cette impression qu’il est tout aussi nerveux que moi, qu’il se sent tout aussi mal. Est-ce que c’est le cas ? Je ne sais pas trop je… Je me sens bizarre. Il faut dire que tout commence toujours si silencieusement entre lui et moi, à chaque fois, jusqu’à ce que le thé en vienne à délier nos langues comme le ferait une bonne rasade d’eau-de-vie ! Et là, les discussions s’entament alors que nous dévorons chacun plusieurs gâteaux qui sont disposés dans la petite assiette ou coupelle devant nos yeux, bien que, de façon assez malpolie je me dois de l’avouer, j’en mange toujours un petit peu plus que lui. Ce n’est pas raisonnable, je sais que ma prise de poids se fait de plus en plus importante et que je ne devrais pas manger de gâteaux, mais c’est primordial, à l’heure du thé.

    Je rentre enfin dans son bureau et je m’installe une fois que lui s’est installé.

      « Je pensais que… cela faisait longtemps que nous n’avions point bu le thé ensemble de la sorte. Tout le monde est si débordé en ce moment ! Les patients ne cessent de venir à ma porte, est-ce de même pour toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 55
Avatar : Nezumi (No.6)


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Thé ou café ? (Benedict)   Dim 2 Fév - 22:59:09

Benedict se félicita d’avoir sauvé la bouilloire, il avait bien raison ! Et cet élan d’optimisme et d’humour lui allait bien mieux que son air coupable. Sa voix n’était pas très assurée, mais ça ne faisait rien. Tu acquiesças d’un sourire. Tu le laissas rentrer en premier dans le bureau et d’un geste du coude refermas la porte. Elle claqua et manqua de te faire sursauter. Tu avais eu un geste un peu brusque mais tant pis. Tu te débarrassas ensuite presque à regret des morceaux de porcelaine dans la poubelle. Tu les regardas tomber avec une pointe de tristesse toi aussi. Cela te rappelait ta grand-mère, qui avait pratiquement les mêmes chez elle. Enfin, ce ne devait pas être de la vraie porcelaine chez elle, mais ça n’avait pas grande importance.
Tu rejoins ensuite la petite table, et y déposa avec précaution la bouilloire. Puisque Benedict l’avait sauvée, tu n’avais pas le droit de l’abimer ! Et puisqu’il manquait une tasse, tu te faufilas derrière ton bureau et sortit de l’un des tiroirs un mug parsemé de dessins de chatons. Cela te servait souvent quand tu faisais une pause seul dans ton bureau. Ça avait beaucoup moins de classe que la tasse anglaise, mais au moins, vous pourriez boire tous les deux. C’était déjà bien non ?
Tu le posas à côté de la bouilloire et t’installas confortablement dans ton fauteuil. Ta posture était même plus relâchée que devant la plupart de tes patients. Mais ce n’était pas très grave, puisque tu avais avec un collègue. Celui-ci s’assit d’ailleurs juste après toi, tel que le voulait les convenances anglaises. Tu n’en disais rien, mais cela t’amusait toujours un peu. Ce n’était pas par moquerie, mais plutôt dans une certaine admiration que tu observais en détails les manières de Benedict. Tu savais que c’était là sa façon de manifester son respect et sa courtoisie mais… c’était si différent de ce que tu avais connus dans ta famille que tu en étais toujours fasciné. Pendant que tu le regardais avec douceur et curiosité, il se mit à parler, et un sourire se glissa sur tes lèvres. Même dans ses paroles son éducation ressortait.

Toutefois, tu attendis une seconde avant de lui répondre. « Les patients ne cessaient d’affluer » c’était ce qu’il avait dit. Mais même s’il était vrai que ton agenda se remplissait de plus en plus, tu doutais que cela soit la préoccupation première du médecin. Après tout, ne venait-il pas te rendre visite en plein milieu de la journée ? Mais soit, tu ne pouvais pas lui dire cela de but en blanc. Il en aurait été trop brusqué sans doute. Une approche plus douce serait bien plus adaptée face à lui et… enfin ! Te revoilà qui pensais au travail ! Cela n’était pas bon si tu n’arrivais plus à penser à autre chose…
Tu soupiras légèrement et lui répondit, avec un sourire presque forcé :

« Tu as raison, je vois de plus en plus de nouvelles tête franchir ma porte. Et dans ce tumulte, je crois qu’il n’y a rien de mieux qu’un thé pour recharger les batteries ! C’est que ça fatigue mine de rien… »

Sur ces mots tu réprimas un bâillement. Il fallait dire que tu n’avais pas beaucoup dormis cette nuit. Mais nul besoin de s’apitoyer sur son sort. Ce n’était rien de grave, n’est-ce pas ? Le regard porté sur ton confrère, tu attendis patiemment qu’il te serve. Pas tant parce que tu aimais être servis, mais encore une fois, le Dr. Galloway était un expert dans l’art de servir le thé, et tu ne voulais manquer ce spectacle pour rien au monde.
Suite à quoi tu lui demandas :

« Et avec tous ces patients, comment te sens-tu toi ? »

Hors RP : presque un mois pour répondre >o< je suis terriblement désolée, je me rattraperais la prochaine fois ! J'espère que ce post ira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 73
Emploi : Médecin généraliste
Avatar : John Watson - Sherlock BBC


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Thé ou café ? (Benedict)   Dim 16 Fév - 10:07:02

Un petit sourire m’échappe lorsque je vois la tasse. Heureusement qu’il en a une de secours, je ne sais s’il me reste d’autres tasses dans mon bureau et cela aurait été embarrassant de boire le thé seul ou bien, pire encore, dans un vulgaire gobelet en plastique qui se situe dans la machine à café quelque peu imbuvable dans le couloir principal de cet étage. Un sourire supplémentaire m’échappe alors pendant qu’il s’installe, et je fais de même bien calmement. Parler à Idowu réconforte, dans un sens. Même si je n’ai jamais vraiment dans l’intention de lui raconter mes ressentis sur mes derniers évènements vécus, je finis bien souvent à me livrer à lui, à livrer des choses dont je ne parle jamais et qui sont là pour me hanter chaque jour, chaque nuit surtout, m’empêchent de dormir et ne me laisse que peu de répit dans ma vie. Pourquoi n’ais-je que rarement des pensées positives ? Ca ne doit pas être si difficile pourtant pour que tout le monde y arrive. J’y arrivais moi aussi avant, mais j’ai l’impression d’avoir perdu cette capacité. Je devrais faire des recherches, trouver ces étranges livres psychologiques pour avoir ‘la pensée positive’. Un autre sourire m’échappe, j’ai bien peur qu’Idowu me prenne pour un fou à sourire inutilement tout le temps depuis les cinq minutes où je suis dans son bureau. Pourtant, je ne peux pas m’empêcher de sourire. Il semblerait que je sois heureux d’être ici et que même si mes pensées noires me suivent depuis quelques temps déjà, elles restent à la porte close du bureau et ne reviendront qu’une fois que ma théière sera entièrement vide sans doute.

Je nous serre calmement. Le thé est tout un art. Je connais les temps d’infusion par cœur, je sais quels gâteaux manger avec quel thé. Tout m’a été appris par ma famille, bien entendu, dès mon enfance. C’est le minimum, pour un anglais, que de savoir préparer le thé d’une manière parfaitement convenable. Durant mes études à Cambridge, je me souviens avoir interrompu plus d’une de mes révisions de cours pour préparer cela. Quitte à me coucher plus tard, à avoir du retard dans mon travail. Le thé est une priorité. C’est ce qui m’aide à penser, et à penser bien même. Un renfort pour l’exercice mental, dirais-je même.

« Je vois beaucoup de monde, je donne de quoi calmer les douleurs mais je ne sais pas où tout cela nous mène. Je ne peux pas trop leur en donner par risque… qu’ils deviennent trop accro aux substances présentent dans les médicaments, qui plus est. »

Un soupir triste m’échappe. J’aimerais aider les patients mais je ne sais pas même de quoi ils souffrent. Le directeur ne nous dit rien de plus et ordonne simplement de continuer nos traitements. Mais ils ont mal. Je le vois. Certains commencent même à avoir des déformations physiques… Et l’on se contente de me dire de les envoyer aux scientifiques pour des prises de sang et autre. Je me sens inutile dans ce genre d’instants. Que fais-je ici ?

« De plus… Je commence à m’attacher à certains patients et je sais que je ne devrais pas. je n’ai pas le droit après tout… »

Non, je recommence à me plaindre… Je… Tout mais pas ça, allons, bon sang, Benedict, reprends toi !

« Et toi.. ? Comment vas-tu.. ? Le thé n’est pas trop chaud ? »

[HRP: ne t'en fais pas, j'ai moi-même peu le temps de rp en ce moment, donc prends tout ton temps éwè]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Thé ou café ? (Benedict)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Thé ou café ? (Benedict)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Café renversé,aquarium, asticots, moisissures...
» [Foot en Herbe] Le café du mercato en herbe
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naicelea :: 
la fin
 :: corbeille :: RP Finis / Arrêtés
-