AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bad Wolf #_Ailill [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Jeu 29 Aoû - 20:28:03


    Jay’ était peut-être un peu perdu… Voir même complétement perdu… Il devait bien admettre que tous les arbres se ressemblaient et que pour retrouver son chemin c’était plus difficile qu’il ne l’avait d’abord pensé. Il serra un peu plus la main sur les feuilles et le crayon vert qu’il tenait. Il avait pourtant noté son chemin sur une des feuilles et c’était simple, il avait pris à droite avec l’arbre aux feuilles vertes et oranges… Mais en fait il y en avait plusieurs qui correspondaient à la description, trop même et il pensait s’être perdu encore un peu plus. Il renifla un peu misérablement, il était complétement perdu et il ne serait jamais à l’heure pour le repas. Ses yeux s’écarquillèrent légèrement il avait se faire gronder en rentrant, si il rentrait. Si ça se trouvait il n’allait pas réussir à rentrer et il allait mourir de faim ici.Il coinça Octopws sous son bras pour fouiller dans ses poches, il y avait un gâteau un peu écrasé, des bouts de papier et une gomme mâchée, rien qui ne pouvait l’aider. Il repris la peluche pour la serrer contre lui avec un petit soupire. Si il marchait toujours tout droit peut-être qu’il finirait par sortir ? Fier de cette idée il se redressa, bombant légèrement le torse avant d’avancer d’un pas plus guilleret. Il se demandait ce qu’il allait pourvoir faire en rentrant à l’institut, sans doute manger puis retourner dans sa chambre dessiner ou quelque chose du genre. Après dix petites minutes de marche il se laissa tomber sur un arbre couché là. Finalement marcher droit ça ne fonctionnait pas spécialement, il était encore perdu, peut-être même plus qu’avant… Il posa la peluche poulpesque sur ses genoux avec une petite moue désolée avant de s’adresser à lui en gallois :-On est tout perdu…Il baissa la tête, ses cheveux roses tombant devant son visage et caressant le bout de son nez. Il allait faire quoi en forêt lui tout seul ? Bon d’accord il avait ‘Topws avec lui, mais si ils se faisaient attaquer par des loups la peluche n’allait pas l’aider. Des loups ? Il n’y avait pas pensé mais si ça se trouvait il y en avait plein en forêt. Non non… Il ne pouvait pas y en avoir, ça serait trop dangereux, les blouses blanches devaient avoir fait quelque chose contre ça hein ? Il n’allait pas se faire manger par un loup hein… Il resserra la peluche contre lui avec un air un peu effrayé, regardant autour de lui l’air nerveux. Il se mit à chantonner une comptine dans sa langue natale, ça n’était sans doute pas très compréhensible, même pour quelqu’un parlant la langue. Dau gi bach, deux petits chiens, une berceuse pour se calmer en quelque sorte en attendant de trouver une solution…Il voulait rentrer à la maison.



Dernière édition par Jayden K. G. Mattheson le Lun 20 Jan - 7:14:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 36
Emploi : Ancien employé de supermarché ~ Patient
Avatar : Edward Elric


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Lun 2 Sep - 7:36:55





Le soleil déclinait très légèrement à l'horizon et le ciel se teintait de douces couleurs écarlates. Je lève le nez vers les rubans gris qui se profilaient paresseusement. Qu'est-ce que je fais ici déjà ?
... Je ne sais plus. Peut-être une part de se qui m'a poussé à tuer cette petite fille il y a plusieurs mois.
Je caresse distraitement mon poignet où un bracelet de perles multicolores est attaché. Mary. Petite Mary. Ho, tu n'avais pas mériter de mourir mais je te remercie du fond du cœur. Je te remercie d'avoir donné ta vie pour me permettre de me sortir de ma médiocrité !

Ma médiocrité... Elle, qui, me collait à la peau comme une sangsue. J'ai pourtant cherché à m'y échapper : partir de chez mes parents, trouver un travail, puis une petite amie. Mais quoi que je fasse je me sentais toujours aussi vide.
Un sourire tendre étire mes traits.

Une brise fait voleter mes mèches blondes. J'en attrape une mèche et la coince derrière mon oreille droite. C'est rare que je ne m'attache pas les cheveux avant de sortir de ma chambre mais j'avais vraiment besoin d'un grand bol d'air. Pas que Lorian soit un mauvais colocataire – il est très gentil et j'arrive à parler avec lui sans trop de difficulté. Cependant, j'avais l'impression d'être bloqué entre quatre murs – ce qui était vrai.
Je respire profondément. Le poids qui me pesait sur la poitrine s'en va un peu plus comme porté par mon souffle. Être enfermé m'indispose de plus en plus – deviendrai-je claustrophobe ? Peut-être bien.

Lentement, je me remets en marche. Depuis, plusieurs jours, j'ai l'impression mon pas se fait plus fluide Plus souple.

Le noir du ciel, seulement illuminé par les étoiles. Immense. L'odeur du lac et des roseaux sauvages. Pas un bruit. Seul, tu es un être de flamme flottant à la surface de l'eau. Dansant par moment.

Je secoue la tête en repensant à mes rêves qui se font un peu plus rares.
Je me fais sûrement des idées.

Mes pas m'éloignent peu à peu de l'institut. Un frisson m'ébranle. Je devrais rentrer ? Une petite moue apparaît sur mes lèvres. Je risque de me faire disputer... Si ça se trouve Lorian s'inquiète de ne pas me voir dans notre chambre alors que je refuse de sortir dans les couloirs de peur de croiser quelqu'un. Je ne suis pas trouillard ! J'ai juste du mal avec les gens que je ne connais pas... Je m'étais pourtant jurer de sortir de mon état de spectateur. Mais c'est beaucoup plus dur à dire qu'à faire. Je me sens vraiment un idiot quand je rencontre de nouvelles personnes. Rien qu'avec les médecins je me sens mal à l'aise.
Avec Lorian, j'ai l'impression d'être un peu comme lui. Dans une coquille.

Combien de temps suis-je rester dehors ? Une heure ? Deux ? Peut-être plus. Pourtant, je n'ai pas froid à l'ombre des arbres de la forêt. Mes semelles font un drôle de bruit sur l'herbe. J'ai presque envie de me déchausser et de marcher pieds nus. Si j'osais.

Je ne prends pas le temps de m'arrêter. Je ne veux pas rester toute la nuit dans cet endroit. Je passe ma capuche rouge sur mes cheveux. Je souris. Je dois avoir l'air d'un petit Chaperon rouge ! Une gamine dans une forêt surveillée par un Grand méchant loup.
Je pouffe de rire.

C'est alors que j'entends un bruit. Non, plutôt un chant. Une berceuse d'une langue que je ne connais pas. Il y a donc quelqu'un avec moi ?
Prend garde Petit Chaperon ! Le Loup est espiègle pour piéger les enfants !

Je me rapproche lentement en essayant de faire le moins de bruit possible... On dirait que cela vient de derrière un arbre ? Au dernière nouvelle, les arbres ne chantent pas, me dis-je en passant mes bras par dessus le tronc couvert de mousse verdâtre. Je pose ma tête sur mes coudes repliés. Ce n'était ni un loup mangeur d'enfants, ni un arbre chanteur. Juste une jeune fille perdue.

- … Qu'est-ce que tu chantes ?, lui demandai-je sans réfléchir.









[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Mar 3 Sep - 21:03:57

    Jay passa une langue nerveuse sur ses lèvres entre deux paroles, il avait peur du moindre bruit en cet instant : du bruit du vent qui passait dans les branchage, du tronc qui craquait quand il bougeait, même légèrement. Un instant il avait hésité à arrêter de chanter pour être sûr d’entendre si une créature arrivait, mais d’un autre côté s’il arrêtait la mélodie il avait peur d’entendre encore plus de bruits inquiétants. Enfin s’il continuait à chanter c’était avant tout parce que ça occupait son esprit et qu’il ne dérivait pas ainsi vers des pentes plus inquiétantes. Il avait la mentalité d’un enfant et l’imagination qui allait avec, seulement il avait toujours vécu dans des centres médicaux lui, donc son imagination n’était pas toujours des plus joyeuse bien au contraire il avait une propension certaine à imaginer le pire. Ça, ça n’était plus très enfantin il est vrai mais sans doute ses cauchemars le poursuivait encore dans la réalité et les monstres dans le placard il savait qu’ils existait vraiment lui… Ils venaient à son oreille et lui murmurait des choses affreuses et des mots qui rendaient fou…

    Ses yeux s’écarquillèrent légèrement, il y avait un bruit qu’il ne reconnaissait pas là, enfin ce n’était pas les bruits auxquels il tentait péniblement de s’habitué depuis qu’il était perdu ici… Il y avait quelque chose qui approchait, et quelque chose de plus gros qu’un oiseau. Les faibles branches qui craquaient montraient que ça ne devait pas être un habitant de la forêt… Eux ils étaient plus, discrets, du moins Jay’ en était convaincu, ils vivaient toute l’année ici alors ils devaient avoir l’habitude. Il secoua la tête en imaginant un instant que c’était un ours. Non, ça devait être quelqu’un de l’institut ! Quelqu’un qui allait l’aider à rentrer. Pourtant il continua la comptine, pour se donner du courage et se rassurer encore.

    Finalement quand il vit cette tête blonde, couverte de rouge sortir ses arbres il ferma la bouche se pinçant les lèvres pour ne plus qu’un seul son s’en échappe. C’était son mutisme qui refaisait surface, plus fort que lui, quand il savait qu’il était écouté par quelqu’un il n’arrivait plus à dire un mot, ou rien de bien élaboré. Il l’observe se rapprocher, se demandant un instant si c’était un patient lui aussi, sans doute, il était pas assez vieux pour porter une blouse blanche et puis il y avait jamais de visiteurs ici.

    Il lui adressa un petit sourire avant de secouer la tête doucement, il n’arrivait pas à lui répondre, une moue désolée prit place sur son visage. Il s’en voulait de ne pas être capable de lui expliquer la chanson qu’il chantait et de partager quelque chose avec lui.

    Il pointa son doigt sur son propre torse avec une petite moue encore avant d’essayer d’une voix rauque par son manque d’utilisation :

    -Perdu.

    I
    l espérait qu’il comprendrait et qu’il saurait l’aider dans sa quête de retrouver les bâtiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 36
Emploi : Ancien employé de supermarché ~ Patient
Avatar : Edward Elric


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Sam 7 Sep - 21:34:10





[color=black]La journée avait particulièrement bien commencé. Un bon petit déjeuner – c'est à dire, un bol de café et un biscuit. Ce n'est pas de ma faute ! Je n'ai pas très faim le matin.  La suite, je l'ai passé dans ma chambre, trop apeuré de croiser des personnes. Lorian était parti au début de l'après-midi, je ne sais où. La vie des autres ne me concernent en rien ! Ce compagnon, plus je regarde son bureau plus je l'admire. Ses dessins sont adorables, enfantins. J'aurai tellement aimé être comme lui. Être fier de ce que je fais, et non un autre gars travaillant dans un supermarché. La gloire si attendue qui ne vient jamais.  
Je dois vraiment avoir un problème. Je suis heureux d'être dans cet hôpital ! Plus de gens à me faire des reproches. Cependant, les centres médicaux ne m'ont jamais mis en confiance. Tous ces hommes en blouse blanches qui te regardent sous toutes les coutures ! Brr, rien que d'y penser, j'en des frayeurs ! Si j'étais allé plus souvent dans les hôpitaux, je me serais habitué. Je déteste mes parents !

Il y a peut-être des personnes encore plus malade que moi...
Je n'ose imaginer !

J'espère que l'inconnue ne sait pas qui est en face d'elle...
Elle se tourne vers moi. Son expression ne semble pas des plus joyeuses. Elle me fixe craintivement. Malgré cela, beaucoup de personne dirait qu'elle est mignonne. C'est vrai qu'elle a une jolie chevelure, des lèvres pâles mais... on dirait plus un écureuil dérangé dans son petit nid -peur, surprise et colère. C'est normal.
Cette inconnue habite peut-être dans une ville proche ?
Je repense à mon arrivée à l'hôpital. Je n'ai pas vu de ville... Une forêt, des plaines... La campagne quoi ! Je frissonne. Les verts pâturages, je n'ai jamais apprécié, et les verts pâturages me le rendent bien ! Les oiseaux, les plantes... je les préfèrent en cage et en pots. Je sais que ce n'est pas très sympathiques mais on ne change pas les gens. Alors pourquoi suis-je ici ?!    

Je penche la tête sur le côté. J'ai fait quelque chose de mal ? Je n'ai fait que lui poser une question et rien d'indiscret. Une petite triste déforme mon visage. Je devrai m'excuser.
Je commence à triturer une de mes mèches tout en me mordant les lèvres. Je crois que je commence à saigner car un goût de sang se répand dans ma bouche. Je devrais cesser ce maudit tic ! Depuis quand l'ai-je ? Déjà enfant, je me mordais l'intérieur de la bouche. Ça ne s'est pas amélioré...

Soudain, un sourire apparu. Je soupire soulagé, je n'ai peut-être mal agi.
La jeune fille posa un doigt sur sa poitrine. Elle ne sait pas parler ? La réponse ne se fit pas attendre.
J'ouvre de grands y eux. La voix est rauque, et presque muette. Une voix que j'aurais pu entendre dans mes rêves de petit.
Perdue. Pauvre fillette...

- Ne t'en fait pas. Où est-ce que tu habites ?

Je fixe ses habits. Pas sa poitrine – je jure, les filles me laissent indifférent ! Elle tient quelque chose dans ses bras. Un objet ? Je m'accroupis devant elle. Une peluche ? Oui, on dirait une pieuvre. Bizarre mais elle me dit quelque chose. Mmmh... je trouvais bien plus tard.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Dim 8 Sep - 17:59:50

    Jayden détailla le nouveau venu de loin, sans oser se rapprocher, c’était plus fort que lui la crainte de l’inconnu le paralysait presque. Pourtant il aurait aimé aller vers lui, peut-être pas aller jusqu’à lui sauter dans les bras tout de suite, mais il représentait un espoir de rentrer à l’institut non négligeable donc il aurait dû montrer qu’il était heureux de le voir. Il détourna les yeux avec une pointe de gène, le docteur lui avait dit de pas fixer les gens comme ça, que c’était pas poli et que ça pouvait être très mal pris par certain. Alors il écoutait, parce que Jay’ c’était un garçon obéissant ! Et puis le docteur il ne dirait jamais rien qui pouvait lui faire du mal, au contraire il était gentil avec lui. Il regarde un temps le bout de ses pieds essayant d’avoir l’air calme, sans doute sans succès car ses doigts se referment un peu plus sur la peluche trahissant sa nervosité.

    Il releva la tête légèrement n’arrivant plus à fixer son regard sur son vis-à-vis, passant tour à tour de ses mains à ses yeux ou son pantalon… Il aurait aimé pouvoir lui en dire un peu plus, déjà effectivement répondre à la première question aurait été un bon début. Surtout qu’il se rend bien compte qu’il a rendu triste le garçon à capuche rouge en face de lui et il n’aime pas rendre triste les gens, c’est méchant de les rendre triste comme ça. Peut-être qu’il pourrait lui prêter Octowps le temps d’un câlin pour qu’il soit à nouveau content ? Non, pour le moment il a lui même trop peur de faire une bêtise pour oser lâcher la bouée de sauvetage que représente à ses yeux cette simple peluche.

    Heureusement cela ne dure pas et un sourire prend place ses les lèvres du blond, Jayden en sourit en retour, c’est mieux comme ça ! Et puis il ne semble pas trop mécontent ou en colère de ne pas avoir eu la réponse souhaitée et qu’il soit partit sur une autre piste.

    Il le regarde s’accroupir avec un peu d’incrédulité, resserrant un peu les bras sur la peluche dans un geste à la foi protecteur et un peu effrayé. Pourquoi il regardait Octopws comme ça ? Il allait lui voler ? Non hein, il avait pas le droit, voler c’est mal. Puis la question repris le premier plan dans son esprit.

    La bouche de Jay s’entre-ouvre dans une réponse muette avant qu’un air perdu prenne place sur son visage. Il ne savait pas comment désigner les lieux. Ses yeux s’écarquillèrent et s’embrouillèrent alors que des larmes de crocodiles perçaient à leurs coins. Il pointa son doigt dans plusieurs directions, complétement affolé, avant d’hausser les épaules dans un sanglot plus fort que les autres.

    -m’aison !

    I
    ci on ne lui avait rien donné à montrer aux gens s’il se perdait pour qu’on sache d’où il venait, contrairement aux autres centres, sans doute car il était difficile de ce perdre ici, du moins normalement. Si bien qu’il avait beau regarder à ses poignet il n’y avait rien pour l’aider. Les sanglots redoublèrent d’intensité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 36
Emploi : Ancien employé de supermarché ~ Patient
Avatar : Edward Elric


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Ven 20 Sep - 16:08:17





Je croisai mes bras autour de mes jambes. La jeune fille semble paralysée de peur. Peut-être qu'elle a peur des inconnus. Si c'est pour cela, je la comprends tout à fait. Le contact m'a toujours effrayé. Je n'apprécie encore moins d'aborder les gens... mais cette petite est une sorte d'exception. Elle me fait penser à Mary.
La petite n'était pas effrayée, ni perdue - c'est moi qui l'ai enfoncé dans la pénombre. Cependant, il y a un petit quelque chose de semblable. Un visage un peu rond, et un regard léger et d'enfant. Pourtant, celle qui est devant moi, n'a pas l'air aussi jeune que Mary - dix-huit ou vingt ans au maximum.

J'ai l'impression que l'histoire se répète.
Même cadre. Même odeur. Seul le ciel n'a pas la même couleur. Pas de noir parsemé d'étoiles clairs mais un bleu déclinant vers le orange flamboyant.
Est-ce à cause de la nuit - ou plutôt du jour, je n'ai aucune envie de lui faire du mal. Dans ce rêve, j'étais une flamme brillant de cruauté. Je frissonne d'horreur en repensant à ce bruit. Ce rire que j'ai poussé après que son corps est coulé. Là, j'ai juste envie d'aider ce petit être perdu.

Je lui tend une main, attendant qu'elle l'a prenne- je n'oserai jamais la lui saisir. Je me levai, l'invitant à faire de même.

- Ce n'est pas grave si tu ne sais pas. Je vais t'amener quelque part où tu seras en sécurité. Le lieu n'est pas très accueillant au début, mais les gens sont gentils.

La main dans ma paume est plus grande que la mienne. Je souris. Quelle situation étrange, en plus, je suis plus petit qu'elle ! Ce devrait être moi l'enfant et elle ma sauveuse. Et non l'inversion. Enfin normalement. J'essaie de lui sourire. Cependant, je ne sais pas si celui-ci est chaleureux, ou tordu parce que je me force... J'aimerai être un peu plus humain. Ou peut-être que je le suis trop ?

Nous marchons d'un pas lent. La peluche pieuvre de la jeune fille me titille de plus en plus. Ça m'énerve ! Je me mords un peu plus fort les lèvres.
Si mes souvenirs sont bons, en continuant tout droit, on retrouvera le chemin de terre nous menant à l'institut. J'espère qu'en voyant l'hôpital, la demoiselle n'aura pas trop peur. Elle pensera que je suis un fou échappé de l'asile. Une brebis noire enfuit du troupeau.
Je jette de temps en temps des petits coups d'oeil à la jeune fille, pour voir si elle va bien. Je ne voudrai pas qu'elle se mette à pleurer parce que je lui ai fait mal ou qu'elle parte, s'enfonçant encore plus dans les bois.

- Au fait, tu t'appelles comment ?

Son nom c'est vrai que je ne le connais même pas. Je veux juste être un peu amical, j'espère qu'elle ne va pas penser que j'essaye de la draguer !

Nos pas fait un drôle de bruit dans l'herbe et les feuilles. On dirait des cheveux sur lesquels nous posons nos semelles.
... Comment je peux avoir des idées aussi morbides ?










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Mar 24 Sep - 7:14:55

    En temps normal Jayden était quelqu’un de plutôt sociable, il n’avait pas de mal à aller vers les gens malgré son handicap. C’était vrai qu’il n’était pas toujours bien accueillit par ses interlocuteurs, il fallait dire que ne pas parler était malheureusement un frein aux rencontres et aux rapprochement. Enfin, ici, à Naicelea ça n’était pas si gênant que ça il avait trouvé un certains nombre de personnes qui restaient à ses côté malgré son mutisme et surtout des qui ne s’offensaient pas si elles ne recevaient pas toujours de réponses. Mais l’environnement actuel n’aidait pas vraiment, il bloquait le garçon encore plus efficacement que les bâtiments. Il était à fleur de peau question sentiments, pour preuve il venait de se mettre à pleurer à chaude larmes juste parce qu’il n’était pas capable d’indiquer d’où il venait. Si tout avait été normal il aurait trouvé un moyen d’indiquer, il aurait sans doute pensé aux crayons et au papier qu’il tenait encore dans ses mains… Mais non, pour le moment il avait l’air complètement perdu, sans doute avait-il l’air encore plus enfantin qu’habituellement.

    Il renifla en hochant la tête. Il voulait quitter la forêt, alors qu’importait où le blond l’emmenait après ça irait mieux. Il attrapa sa main timidement, il n’avait pas peur de lui, mais il craignait toujours qu’il se passe quelque chose de mauvais. Mais non, attraper sa main ne mettrait pas le feu à la forêt et ne le ferait pas fondre non plus. Il pencha la tête avant de sécher ses larmes avant la manche de son bras libre. Il se demandait où il allait l’amener, peut-être que c’était un endroit encore plus merveilleux que l’institut, un endroit où les blouses blanches étaient encore plus gentilles… Non parce que sinon il perdrait tout ses amis.

    Il essaya de lui rendre son sourire tout en reniflant assez lamentablement. Il avançait à ses côtés un peu courbé comme s’il se sentait trop grand et trop peu à son aise dans ce corps. Il n’a pas la moindre idée de vers où ils se dirigent, en toutes honnêteté Alill aurait pu l’entrainer encore plus vers le cœur de la forêt ou complètement à l’opposé de l’institut, il ne s’en serait pas rendu compte un instant et aurait continué à le suivre sans se poser de questions. Il pointa son doigt sur son torse puis désigna la peluche.

    -Jay’. ‘Topws.

    T
    oujours présenter le poulpe, c’était très important n’en douter pas. Il pencha la tête avec une moue interrogative avant de tendre son doigt vers lui, lui retournant la question. C’était important de savoir le nom de son sauveur après tout. Comme ça il pourrait le dire à quelqu’un et peut-être même qu’il aurait le droit à un gâteau pour l’avoir aidé.

    Soudainement le garçon aux cheveux rose s’immobilisa avec un bruit proche d’un couinement d’animal pris dans les phares d’une voiture. Il entendait quelque chose, comme une voix qui murmurait à son oreille dans une langue qu’il ne connaissait pas, c’était celles des anciens mais il ne pouvait le savoir. Sans s’en rendre compte il changea de direction tirant le blond avec lui dans un état un poil second comme hypnotisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 36
Emploi : Ancien employé de supermarché ~ Patient
Avatar : Edward Elric


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Lun 7 Oct - 12:56:30





Un petit sourire apparu sur mes traits. La jeune fille avait saisi ma main tendue. Elle ne semblait pas aussi effrayée que cela. Finalement. Je refermai mes doigts sur sa main chaude. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas touché une fille. Cecelia et moi n'avions pas été si proche que cela. Elle essayait toujours de m'embrasser, de m'envoyer des messages par portable, parsemé de petits cœurs et de 'gros bisous, mon amour'. Elle me tapait sur les nerfs ! Vraiment ! C'est une aubaine mon aventure avec cette petite fille. Plus de Cecelia ! Plus de petits messages !

Je ris presque intérieurement à cette pensée. Que peut-elle faire désormais ? Elle a dû se trouver un autre homme à torturer.

Les feuilles craquaient avec cette même musique continue. Une berceuse macabre.
J'adressai un petit regard doré dans mon dos. Jay et Topws. Le premier pour la fille, le deuxième pour la peluche. Jay... sûrement un diminutif. Peut-être Jane ?

- Moi, c'est Ailill...

Mes yeux se posèrent sur les bras de la demoiselle. Le doudou en forme de poulpe est doucement pressé contre sa poitrine maigre. Ce nom... Topws ... Topws ! Bien sûr ! Ma langue claque contre mon palais. C'était un nom écrit sur une feuille de papier. Une petit pieuvre habillée d'un béret.

- Lorian ! Tu dois connaître Lorian Mikk ! C'est mon voisin de chambre et il a dessiné ta peluch... Wah !

Je sentis soudain une résistance. Je fus tirer en arrière avec rudesse. Jay' s'était subitement arrêter et regardait un point perdu dans les bois. Je lui tapota l'épaule.

- Jay' ? Le chemin est par là...

De mon autre main, je lui montrais la direction opposée. Cependant, le regard bleu de la jeune fille semblait bloqué et elle ne cessait de fixer cette chose invisible. Je tentais de la tirer vers moi mais elle refusait de bouger. Puis, sans cri égard, la demoiselle changea de direction. Presque en courant, elle allait vers ce lieu que seule elle voyait.

- Jay' ! Stop !

Je poussai un cri. Elle tirait si fort que je ne pouvais pas la repousser, ni dégager mon poignet. Que pouvais-je faire contre une femme qui faisait une tête de plus que moi ? Je me laissais faire, tentant parfois de faire demi-tour. Ma peau me brûlait sous la poigne de Jay', son poulpe sous son bras.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Mar 15 Oct - 7:31:37

    Parfois le comportement de Jayden était étrange, il avait tendance à adapter ses mouvements et ses mimiques à ses sentiments si bien qu’il lui arrivait de passer d’un extrême à l’autre pourvu que quelqu’un intervienne pour changer l’état premier. Il était un véritable livre ouvert, la plus minime de ses impressions se lisait en grand sur son visage, c’était logique c’était après tout là son seul moyen de communication ou presque. Les gens comprenaient où il voulait en venir avec cette communication non verbale, s’il avait été d’un visage de marbre cela aurait sans doute été beaucoup plus délicat. Mais cela pouvait être déstabilisant pour un visiteur non avertit, après tout passer si rapidement des larmes de crocodiles à un grand sourire et à cette main accrochée à l’autre, ça avait de quoi interloquer.

    L’adolescent aux cheveux roses n’avait jamais connu le fait d’être en couple, quand il était jeune il n’avait pas été à l’école si bien qu’il lui était délicat de rencontrer quelqu’un avec qui échanger des bisous ou des gâteaux à la récréation… Puis après les centres médicaux et sa santé mentale n’avait pas aidé, qui voudrait sortir avec lui sachant qu’il se comportait comme un enfant ou un jeune adolescent les meilleurs jours ? Pas grand monde sans doute et c’était fort compréhensible, même Jayden n’était pas sûr de tout comprendre dans ce genre d’affaires, il avait passé le stade du ‘beurk des bisous’ mais tout juste… L’amour c’était pour les grands et lui il était pas encore assez grand.

    Il lui fit un petit sourire après qu’il se soit présenté, répétant mentalement son nom essayant de ne pas l’écorcher. Il avait une mémoire assez aléatoire sur les prénoms, ça n’avait pas vraiment d’importance car il appelait rarement les gens ainsi, mais il en avait besoin pour raconter sa journée à Octopws et si il se trompait le poulpe ne comprendrait sans doute rien et il fallait pas sinon comment il pouvait l’aider.

    Lorian ? Il connaissait le garçon lui aussi ? C’était peut-être normal après tout l’institut n’était pas si grand que cela et on y croisant rapidement des gens. Jay’ aimait bien le garçon il faisait des beaux dessins, même de sa peluche et il le laissait regarder sans rien dire. Il aimait bien passer du temps avec lui c’était calme et il pouvait dessiner lui aussi avec sa présence silencieuse à ses côté. Ses dessins à lui étaient moins beaux, c’était des dessins d’enfant mais qu’importait.

    Cependant il n’eut pas le temps de répondre, pas même un simple hochement de tête, soudainement très absorbé par autre chose, il entendit à peine la voix d’Ailill, seulement lointaine et ne prenant pas sens sous son crâne. Il n’eut pas réellement conscience d’avancer emprisonnant la main du garçon dans la sienne et le forçant à le suivre. Il pressa l’allure encore, une voix murmurant à son oreille de se dépêcher, que ça allait bientôt partir.

    Il y avait une lumière blanche devant lui, un palais blanc immaculé qui le fascinait indéniablement, enfin Jayden les voyait. Il ralentit la marche observant le bâtiment. Il essaya de poser la main sur la poignée de la porte principale et soudain tout sembla s’évanouir. Ils avaient les pieds dans l’eau, le rose les ayant inconsciemment mené au milieu d’un petit étang entre les arbres. Puis sans crier gare il tomba dans l’eau comme sil tombait dans les pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 36
Emploi : Ancien employé de supermarché ~ Patient
Avatar : Edward Elric


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Dim 27 Oct - 16:41:30






Je pousse un nouveau gémissement de douleur. Pourquoi Jay sert si fort ? Pourquoi fait-elle ça ? Je tente encore de l'arrêter mais elle est soudain si puissante... Comment elle d'un instant à un autre être violente ? Alors qu'elle était si faible et fragile juste avant. Dire que je pensais la protéger.
En fait, elle n'a rien en commun avec cette petite fille que j'ai tué. Je pensais que c'était elle, Mary mais en fait, c'est moi. Je me fais traîner dans la forêt. J'ai peur. Je ne veux pas mourir.  

Les arbres défilent les uns après les autres. Nous nous éloignons de plus en plus profondément dans la forêt. Je ne connais pas cet endroit. Nous passons trop vite ! Que se passera t-il ensuite ? Je ne saurais pas rentrer. Cependant, Jay doit connaître le chemin. Elle doit avoir vu quelque chose, quelqu'un qu'elle connaît ? Avec un peu de chance, nous pourrons revenir sur nos pas.
Je menace de tomber à plusieurs reprises. Les racines se font plus noueuses. Plus dures.
Est-ce parce que nous nous éloignons que la forêt devient plus froide ? Qu'elle devient plus effrayante ? A moins que ne soit mon esprit qui déraille ?

Il faudrait que je parle à Lorian de cette étrange jeune fille. Comment ont-ils pu se connaître ! Peut-être qu'ils sortent ensemble ? C'est vrai qu'ils s'entendraient bien ensemble. Elle a dû se perdre alors qu'elle voulait se rendre à l'hôpital.
C'était comme si elle était ensorcelée. Elle est peut-être victime d'un sortilège comme dans les contes pour enfant ?

- Arrête ! L'hôpital est de l'autre côté ! Je ne sais pas où tu nous emmène mais ...

Je me prend une branche basse dans la figure. Le bois me griffe les joues. Les feuilles me fouette la peau. Je grogne mais Jay continue sa course. Les larmes me viennent. Je n'aurais dû lui parler.

Ma main agrippe aussi fort que possible le poignet de la jeune fille. Je crois que mes ongles laissent des marques dans sa peau. Son sang est visible sur mes doigts. J'ai envie de la frapper.
Je lève mon bras libre mais je sens Jay ralentir. Mon souffle est court. Mes poumons me brûlent. Je regarde autour de nous. On dirait une sorte de clairière. Il y a une sorte de petit renfoncement juste devant nous.

- Tu sais où nous sommes ?

Mais elle ne semble pas m'entendre. Elle continue tout droit comme si elle voyait quelque chose invisible pour moi. Son pied se pose sur l'herbe un peu plus bas. Ce n'était pas de l'herbe mais un amoncellement de lentilles d'eau. Je pousse un cri effrayé. Cependant, la demoiselle ne m'entend pas. Je la suis prudemment. On dirait que l'étang n'est pas profond. L'eau s'engouffre dans mes chaussures, me faisant grimacer.
Soudain, elle semble sortir de son rêve. j'ai envie de la secouer de lui crier dessus mais je n'ai pas le temps. car d'un coup, comme une goutte qui s'enfonce dans un verre, son corps chuta.

Je l'a rattrape in extrémiste. Elle est lourde. Je sais que les filles sont gourmandes mais même si cela ne se voit pas, Jay devrait arrêter les sucreries ! C'est bien mais qu'est-ce que je fais moi ? Je dois vraiment être un con...
Je ramène son corps vers moi et essaye de la hisser sur mon dos. Prudemment, je me déplace vers la berge. Mes pieds font un drôle de bruit "Chop ! Chop !" D'un coup, je glisse dans la boue et tombe dans l'eau. Je peste et saisis Jay sans délicatesse avant de la jeter sur l'herbe. Je me laisse tomber à ses côtés. C'est alors que je vois Towps flotter, comme toute pieuvre qui se respect, à la surface de l'eau. Je grogne et va le chercher. Tout mouillé, je balance la peluche dans la figure de la jeune fille. J'espère qu'elle va bientôt se réveiller ! Je commence à avoir froid !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Dim 3 Nov - 17:06:58

    Jayden n’entendait rien que cette voix étrange qui murmurait à son oreille. La langue lui était étrangère pourtant il en comprenait le sens sans aucun problème, comme si il était directement imbriqué dans son esprit sans avoir besoin de comprendre les mots en eux-mêmes. Elle lui paraissait incroyablement claire et chantante, comme quand il entendait parler Gallois à côté de lui, comme s’il retrouvait sa langue d’enfance… Pourtant elle aurait semblée rauque et éraillée à des oreilles différentes, sans doute non plus que si Ailill avait pu l’entendre à cet instant il aurait doucement basculé dans la folie comme l’avait fait les soigneurs du garçon par le passé. Il avait lui-même toujours eut peur de cette langue pourtant là il ne pouvait s’empêcher de la suivre aveuglement sans se préoccuper de rien autour de lui, un peu comme s’il avait enclenché le mode automatique.

    Il ne sentait pas sa prise sur le bras du garçon, il avait même complétement occulté sa présence à ses côté. Il n’y avait plus rien que cette voix qu’il devait suivre. Aucun doute qu’il fonderait en larmes quand il se rendrait compte qu’il avait fait mal à quelqu’un. Il allait sûrement lui offrir tous ses desserts pendant plus d’une semaine à la cantine en espérant qu’il lui pardonne de cette manière. Il détestait faire du mal à quelqu’un ou les blesser, même quand il ne faisait pas exprès il lui fallait toujours un temps après pour s’en remettre et ne plus s’en vouloir à chaque fois qu’il les voyait. Et encore ça c’était quand ils voulait bien le revoir par la suite…

    Il n’avait même pas conscience que son corps rencontrait l’eau, un sentiment d’apaisement l’envahit doucement comme s’il venait de réaliser ce qu’il devait. Pourtant il ne pu passer la porte de se château immaculé, c’est à peine s’il avait posé les doigts sur la poignée. Son inconscience était bien étrange, certes son corps ne réagissait plus et son esprit n’en avait même plus conscience. Pourtant ce n’est pas comme une simple perte de conscience, tout n’était pas noir, pas de papillons à venir bouiller sa vision ni même de sentiment de malaise. Non il était bien et devant lui se dessinait doucement une chambre, elle était remplie d’eau et une tâche sombre informe se dessinait sur ce qui doit être un lit.

    Soudainement deux grands yeux rouges s’ouvrirent devant lui et sans rien pouvoir faire il se retrouva plongé dedans. Ce fut à cet instant qu’il s’éveilla sur le bord du lac, les yeux écarquillés et le regard fou. Il devait sans doute faire peur à voir avec ses cheveux qui avaient certainement trainés dans l’eau. Il n’eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait qu’une douleur naissait au niveau de ses omoplates. Il lâcha un gémissement de douleur avant que les larmes ne gagnèrent ses yeux. C’était extrêmement douloureux comme si quelque chose essayait de sortir de sous sa peau la déchirant au passage.

    Il se pencha en avant essayant de tirer sur son haut et de regarder par dessus son épaule pour voir se qui se passait. Il n’arrivait à rien, ce qui ne faisait qu’augmenter son désarroi et sa panique. Il releva les yeux sur Ailill lui jetant un regard désespéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 36
Emploi : Ancien employé de supermarché ~ Patient
Avatar : Edward Elric


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Dim 10 Nov - 16:28:22





Mes yeux se perdent dans le ciel devenant de plus en plus sombre.  Pourquoi a-t-il fallu que je rencontre cette fille ? J’aurais mieux fait de passer mon chemin. Mes membres me font un mal de chien. Surtout mon poignet en fait. J’essaye de le bouger un peu. Mon visage se crispe de douleur… Je me redresse un peu et prend mon articulation pour l’examiner, mais une douleur me lance aussitôt. Je me retourne vers Jay.
Cette folle aurait réussi à me casser le poignet !? Une bouffée de colère remonte dans tout mon corps. J’ai envide de la frapper. Je l’attraper par les cheveux et de lui plonger la tête dans l’étang. De la noyer, de l’étriper … Attendez, quelle mouche me pique ? Je réagis comme un monstre ou une bête sauvage.

Je plaque une main sur mon front. Je me redresse aussitôt sur les coudes en piaillant. J'ai de la boue partout sur le visage maintenant ! Je secoue les mains en avant comme pour chasser la vase de mes doigts. Je détourne la tête pour ne pas m'en asperger encore plus.
C'est énervant ! Je n'arrive pas à enlever les bouts sous mes ongles ! Je pousse un soupir. Je suis bon pour un bain chaud avec une tonne de mousse et un shampoing... Un sourire naît sur mes lèvres. Un bain... où je pourrais me prélasser à ma guise.

Je me rallonge, heureux. Penser à autre chose... Au dîner de l'hôpital, qui n'est pas si terrible que cela, la compagnie de Lorian et le crissement de sa gomme ou de son crayon sur le papier, et la douceur des draps. Ho, comme j'aimerai être dans mon lit ! Bien protéger, au sec, alors que dehors, il y a cette horrible forêt et cette fille bizarre. Elle pourrait chanter autant qu'elle veut, crier, je ne viendrai pas la chercher. Je resterai confortablement contre mon oreiller à écouter Lorian dessiner.

Un faux mouvement me fait gémir. Je me tourne pour regarder mon bras. Une marque bleue entoure mon poignet et il a clairement gonflé. Je jette un coup d’œil vers la salo.. la drôle de fille qui m'a fait ça. Elle est toujours dans les vapes. Je pourrais me lever et l'étrangler... Mauvaise idée. Avec ma main en moins, je ne pourrais même pas faire le tour complet de son cou ! Je me met à pester en gallois.
... ho non, voilà que je replonge.

J'entends un gémissement. Je dévisage Jay. Elle vient de se réveiller.

- Alors la belle au bois dormant vient d'ouvrir les yeux ? Elle doit être contente, elle m'a cassé le poignet !, lui criai-je dessus en gallois.

Je m'en fiche qu'elle ne comprenne rien. Lorsque je suis énervé j'ai tendance à parler dans ma langue maternelle. Je lui montre mon articulation mal en point. Je me retiens de gémir de douleur. d'ailleurs je ne sens presque plus la douleur, tellement j'ai froid. Je resserre d'une main mon manteau devenu marron. J'espère qu'il n'est pas fiche, sinon, je lui fais la tête au carré à cette gamine !

Je la foudroies du regard, grelottant.
Ho, les larmes lui montent au yeux. Elle ne va pas se mettre à pleurer quand même !

- Qu'est-ce que tu as, à chouiner ?!

Je me lève. J'en ai marre. Je rentre tout seul. Jay peut toujours courir pour avoir de l'aide et pour rentrer chez elle.
Je m'apprêtes à partir quand je vois quelque chose dans le dos de la fille aux cheveux roses. On dirait... quelque chose de sombre ... Je ne veux pas m'approcher mais une voix en moi, me dit d'aller voir. Plus près... plus... On dirait, des ailes. Des ailes ?!

Je lâche un cri et recule. Je me prend les pieds dans une racine et tombe en arrière dans l'étang. Instinctivement, je mets mes mains en arrière pour amortir la chute. Un craquement sec retentit. Je hurle. Apparemment mon articulation n'était pas cassé. Maintenant, elle l'est.
Je sens les larmes me brûler les yeux mais je ne peux cesser de regarder Jay. En fait non, le monstre qu'elle est devenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Ven 15 Nov - 11:17:43

    Reprendre pieds dans la réalité état extrêmement délicat pour le garçon. Il était encore perdu dans l ‘étrange songe qu’il venait de faire. Pour continuer sur l’univers aquatique on aurait presque pu dire qu’il avait encore totalement la tête sous l’eau. Mais ce serait une blague de fort mauvais qui jurait affreusement avec le côté dramatique de la scène. C’est pourquoi je vous épargnerais cette blague idiote. Même si du coup je l’ai déjà faite, bref ignorer les lignes ci-dessus.

    Il ne nota pas vraiment la phrase qui lui fut dite malgré le ton accusateur et la langue qu’il connaissait bien plus que n’importe quelle autre. Se faire gronder ne faisait pas parti de ses priorités à cet instant, à vrai dire il ne nota pas réellement la présence d’Aillil dans son esprit. Il avait bien plus important, non pas important plus fort à quoi penser.

    Il ne s’intéressait pas le moins du monde à l’univers qui l’entourait. Il aurait été bien incapable de répondre à la moindre question qu’on aurait pu lui poser, ni même décrire son environnement. Non pour le moment il n’y avait que la douleur dans son dos qui réussissait à focaliser son attention toute entière. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait, il était juste englouti par les sensations. Il n’arrivait pas à mobiliser son esprit pour essayer de la calmer. Ses ongles abimaient sa peau là où la douleur se faisait plus forte, il essayait de la faire taire mais ne réussissait finalement qu’à l’aggraver. Un reniflement plus fort lui échappa alors qu’il paniquait encore plus surement qu’au part avant. Il aurait voulu que le Docteur Undume soit là pour le rassurer comme il s’avait bien le faire et peut-être même lui faire une piqure pour taire la douleur avec son produit magique. Il avait complétement occulté la présence de l’autre pensionnaire, mais même s’il en avait eu conscience l’aurait-il aidé pour autant ?

    Sa peau avait fini par céder sous la pression colorant son dos d’un rouge sang étrangement plus sombre qu’à la normale. Seul l’adrénaline provoquée par la panique du moment lui permis de rester conscient malgré la douleur qui déchirait son dos. Ses mains quittèrent son dos sous la sensation humide, il les porta devant son regard et ses sanglots reprirent en intensité. Des moignons d’ailles vertes sombres bougeait lentement dans son dos, comme un oisillon sortit du nid. Il ne pouvait pas vraiment les voir encore à moins de se décrocher la tête mais il pouvait les sentir et cela l’effrayait encore d’avantage.

    Le regard implorant qu’il eut pour l’autre garçon n’eut pas l’effet escompté. Il se ratatina sur lui même en l’entendant crier puis reculer. Il avait peur de lui ! Il avait peur de lui c’était effrayant d’habitude les gens se fichaient de lui, enfin ils n’en avaient pas peur en tout cas, sauf quand il faisait une crise mais là il était encore totalement conscient. Il sanglota pitoyablement, ne trouvant pas le courage de faire autre chose, il voulait que quelqu’un vienne pour l’aider ! Il reposa une main dans son dos sentant sous ses doigts la haire déformé des appendisses et sans plus pouvoir se retenir poussa un cri d’effrois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 36
Emploi : Ancien employé de supermarché ~ Patient
Avatar : Edward Elric


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Lun 25 Nov - 14:24:54





Je me retiens de m'évanouir. L'envie est grande. Oublier, se dire que c'est un rêve, un cauchemar et que je vais bientôt me réveiller. Disparaître quelques instants et oublier le présent. Oublier cette fille aux cheveux roses.
Je parvins à grands efforts à ne pas sombrer dans les ténèbres. J'ouvre la bouche pour respirer profondément. J'ai l'impression de ne pas avoir englouti d'air depuis des années. D'avoir garder la tête sous l'eau et d'inspirer pour la première fois depuis trop longtemps. L'air glacée me fend la cage thoracique. Je n'entend rien. A moins que je ne le veuille pas. Ne pas entendre le vent dans les arbres, les pleurs de Jay' ... J'ouvre les yeux. Mon regard se fond dans l'orange doré de la voute céleste. Dans quelques minutes il devient noir d'encre. Déjà j’aperçois une ou deux étoiles. La lune est là, elle aussi. Grande avec ses cratères gris. On dirait un fromage français.
Je crois que j'ai faim.

Peut-être qu'à l'hôpital on commence à me chercher. Qu'aurais-je fait si j'étais là-bas ? Je serai dans ma chambre en train de regarder Lorian dessiner. Je lui remettrai discrètement sur son bureau, un crayon emprunté deux jours plus tôt. Puis je me mettrai en route vers le réfectoire. Il y aura quelques personnes. Préférant ne pas m'approcher de ces inconnus qui doivent être déranger du cerveau - normal nous sommes dans un hôpital psychiatrique - alors je m'installerais dans un coin. Je les regarderai de loin, riant en les entendant, j'écouterai leurs discussions. Comme un spectateur.
Les parents de Jay' doivent aussi s'inquiéter. Dû moins si elle en a. Dû moins si elle existe. Que peut être cette adolescente ? Une illusion ? Un mauvais rêve ?
Un esprit de la forêt, aurait dit Mary.

Ho tais toi Mary ! Laisse moi tranquille ! Je...

Je reviens brusquement à la réalité. C'est Jay'. Elle crie. Je réalise soudain que du sang coule de son dos. C'est la première fois que j'en vois autant. Je voudrais fuir, m'échapper de l'emprise de cette folle.  
Je ne suis pas lâche. Je préfère dire que je dose le taux de risque, et en ce moment, il m'est totalement inconnu contrairement à celui de panique qui avoisine les 100%.
Rester calme. Respire. Respire. Respire.

Je retiens difficilement mes jambes de trembler lorsque j'arrive à me lever. Je tiens ma bras avec force pour le soutenir, essayant de faire abstraction de la douleur. C'est dur. Je sors de l'étang. Mon pantalon a servi de nid à des petites grenouilles qui sautent dans l'herbe. Je jette un regard apeuré vers le monstre en face de moi. Je rencontre le sien. Aussi perdu que moi. L'idée de partir en la laisser seule me tord le ventre. Ce ne serait pas gentil de l'abandonner. Il pourrait y avoir des loups.

- D-du calme... Ce n'est pas pour de vrai, n'est-ce pas ?, je souris comme pour nous persuader que tout est faux.

Je n'attend pas de réponse et lui lance mon manteau sur le dos. Je lui fait juste signe de me suivre. Un petit signe de main presque imperceptible. Mon pas est lent. Je veux que Jay' suive mais je ne m'arrêterai pas pour m'assurer qu'elle est bien derrière moi. Je ne veux pas qu'elle me touche. Je ne sais même pas ce qu'elle est. Les médecins sauront forcément ce qu'elle a et pourront la soigner. Il doit s'agir d'une maladie super rare... ou un mutant dans son corps qui essaye de prendre possession d'elle.
Je dois être pâle comme un linge... je ne me sens pas très bien. J'espère que l'on sera bientôt de retour à Naicelea.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Mar 3 Déc - 9:36:36

    S’évanouir, pour Jayden aussi cela semblait une idée merveilleuse. Quitter la douleur pour retrouver l’écrin agréable de l’inconscience. Si il pouvait juste oublier la douleur, le sang poisseux sur ses mains et ses appendices dorsaux douloureux, quel bonheur cela pourrait être. Malheureusement rien ne semblait décidé à lui accorder cette chance, en fait Aillil l’aurait assommé à cet instant il lui en aurait presque été redevable. Enfin pas au point qu’il le remercie si il l’assassinait froidement mais bon…

    Il n’y avait pas le moindre aussi qu’il aurait préféré ne jamais sortir de sa chambre et que cela ne lui arrive jamais. Et que, si cela avait vraiment du arrivé il aurait préféré être aux côté de Ludwig ou d’une autre blouse blanche. Qu’on puisse lui donner quelque chose pour faire taire la douleur et qu’ils puissent le rassurer. Il aurait en fait voulu être au près de n’importe qui pourvu qu’il ne s’éloigne pas de lui en le regardant comme un monstre, plutôt quelqu’un qu’il connaissait aussi. Il se disait que le docteur l’aurait rassuré en le laissant pleurer dans ses bras malgré le sang qui le maculait. Il serra les dents, pinçant ses lèvres entre elles, laissant une perle de sang sortir alors qu’il se crispait pour faire taire les sanglots. Et puis maintenant, vu depuis combien de temps ils étaient ici, il devait y avoir des gens à s’inquiéter pour lui, ils allaient venir le chercher…

    Les sons ne passes plus vraiment ses lèvres mais les sursauts agitent toujours son dos, faisant se mouver les ailes douloureusement. Il ferma à nouveau les yeux respirant profondément par le nez comme on lui avait appris quand il faisait des crises d’angoisse ou qu’il n’arrivait pas à reprendre sa respiration. Il allait sans doute faire d’horribles cauchemars maintenant à se réveiller en pleur ou refuser de fermer les yeux de peur de ce qu’il allait bien pouvoir voir.

    Il essaya d’essuyer les mains sur son pantalon et releva les yeux en entendant le garçon arriver vers lui. Il hocha doucement la tête. Oui il avait sans doute raison, ce n’était rien de plus qu’un mauvais rêve et il n’y avait rien dans son dos… Il hochait encore la tête comme pour se convaincre lui, il essayait de faire rentrer cette idée sous son crâne, il ne se passait rien de grave tout n’était que dans sa tête.

    Il frotta encore ses mains avant de se lever pour le suive, le pas chancelant et l’allure bancale. Il hésita un instant à tendre la main pour attraper le dos de son haut pour ne pas le perdre mais se ravisa rapidement. Il ne devait pas mettre du sang sur les vêtements du garçon et puis il avait l’air d’avoir suffisamment peur de lui comme ça pour ne pas en rajouter une couche. Il baissa la tête l’air contrit et le suivit en silence. Il voulait rentrer au plus vite, se mettre sous sa couverture et faire comme si tout cela n’était rien d’autre qu’un mauvais rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 36
Emploi : Ancien employé de supermarché ~ Patient
Avatar : Edward Elric


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Ven 13 Déc - 22:31:29





Je frissonne. Chaque brise me fait trembler de la tête aux pieds. Je serre mon bras -à défaut d'en avoir un cassé- autour de mon torse. Mon haut est trempé ! Je vais avoir un rhume pas possible ! C'est obligé. Ma mâchoire est crispée à m'en casser les dents. Mon membre douloureux me lance. J'ai l'impression que je vais mourir. Mourir dans un bois, avec une mutante. Joli tableau.

Je ne reconnais pas les lieux. Des arbres, des arbres, des arbres et encore des arbres. Je pourrais m'orienter grâce aux étoiles, elles ont commencé à peupler le ciel à une vitesse déconcertante. Seulement, je ne sais pas lire la langue des étoiles. Je pourrais observer les mousses sur les troncs pour reconnaître le sud mais ma tête est trop lourde pour me permettre de réfléchir. Est-ce que j'ai de la fièvre ? Ma gorge est sèche et ma langue pâteuse. J'ai envie de rentrer à l'hôpital, et retrouver mes draps chauds... je suis facilement impressionné face aux médecins mais je sais que je me jetterai dans leurs bras en pleurant dès les portes du bâtiment derrière moi.

Et cette fille... non, la Chose.  

Je n'ose pas regarder derrière moi, de peur de voir ce qu'il y a dans mon dos. Est-ce que Jay' va se transformer en monstre tentaculaire et m'attaquer ? Non, Ailill ! Tu as trop regardé de hentai ! Non ce n'est pas ce à quoi je pensais !!!!! Et voilà que mon cerveau me donne des images pas nettes !!! MÉCHANT CERVEAU ! MÉCHANT ! COUCHE !!!

Franchement, est-ce une bonne idée de ramener un monstre à l'hôpital ? Peut-être qu'elle joue la comédie et qu'elle compte tous nous tuer ? Je déglutis. Si je me mets à courir, je sais qu'elle me rattrapera vite. Je n'ai jamais été bon à la course à pied. Je me prend le front dans une main. Qu'est-ce que je dois faire ? J'ai peur... Je ne peux pas m'enfuir, au moindre mouvement brusque je sais que la Chose va me sauter dessus. Et elle me dévorera.
Qu'est-ce que c'est ? Pas un humain, c'est certain. Un monstre, sans aucun doute.

Du coin de l’œil, je vois mon habit rouge couvrant les épaules de l'être abject qui me suit. On dirait le petit Chaperon rouge....

Mais la vérité se fait brusquement.
Non, le Loup, c'est elle. Elle m'a attrapée pour m'enfoncer dans cette forêt profonde. J'aurais dû rentrer, ne pas suivre sa voix. Dans le conte aussi la petite fille se faisait prendre au piège, pour se faire dévorer toute crue.
Je ne veux pas mourir !

J'accélère le pas. Serai-je capable de tuer une seconde fois ? De me jeter sur un autre être vivant pour l'étouffer jusqu'à que son étreinte et ses cris se taisent ? Il ne me faudrait que quelques instants... Fait le, me souffle doucement une voix à l'oreille. Oui. Il ne me reste plus que cela à faire. Comment pourrais-je avoir des remords ? Je n'en ai pas eu, ni pour avoir laissé ma petite amie, ni pour le meurtre de Mary. Un sourire s'étend sur mes lèvres. L'air de mes rêves. Un remous d'hilarité se fait sentir, il monte jusqu'à ma gorge mais refuse de sortir.  

Après tout, le Loup doit mourir !

Je m'apprête à me jeter sur la Chose quand une lueur traverse les branches. On dirait... une lumière. Comme si quelqu'un venait d'allumer une fenêtre au loin.

- On ... on y est presque ?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Ven 3 Jan - 23:12:37

    Jayden n’était pas un garçon méchant, il n’avait jamais blessé volontairement quelqu’un ni même un jour eu l’idée de le faire. Quand il était encore en état de conscience il ne pouvait juste pas imaginer faire du mal à quelqu’un, il avait peur des gens qui élevaient trop la voix ou qui levaient la main, même sans frapper, pour savoir que ce n’était pas une bonne chose. Alors le traiter de monstre, heureusement que ça n’avait pas franchit les lèvres sinon le garçon en aurait probablement été détruit un peu plus psychologiquement… Déjà que le cri de terreur qui avait précédé n’avait en rien aidé son amour propre, de base bien faible. De plus, ses fréquentes hallucinations aux fins parfois violentes et sanglantes n’étaient pas pour le calmer et à cause d’elles il avait tendance à prendre au mot les gens qui le traitaient de freaks. Il avait lui même peur de ses moments là, qu’il n’arrivait pas à comprendre ni à s’expliquer. Il n’oubliait pas toujours ce qui s’y passait, mais il n’était jamais maitre de ses mouvements, comme si quelqu’un d’autre décidait à sa place.

    Et maintenant il y avait ses choses dans son dos qu’il sentait bouger au moindre pas. Il espérait fort que le docteur trouve les mots pour lui expliquer ce qui lui arrivait et qu’il lui promette de trouver une solution. Le sang coulait encore en gouttes coagulée sur son échine, le faisait trembler par intermittence. Les larmes lui montaient encore aux yeux même si il faisait tout pour être fort et ne pas les laisser couler. Il porta sa main à ses lèvres, mordillant la peau autour de son pouce. Il n’était pas idiot, il sentait bien que le garçon devant lui avait peur de ce qu’il pouvait lui faire. Mais il ne ferait rien, lui il le savait, mais comment le lui faire comprendre sans l’effrayer d’avantage. Surtout qu’il avait lui même besoin d’être rassuré.

    Une voix doucereuse lui murmurait de faire attention à lui tout contre son oreille, qu’il était dangereux et qu’il valait mieux s’en éloigner. Jayden secoua la tête doucement, il ne pouvait pas faire ça il avait besoin de lui pour pouvoir rentrer à l’institut. Et puis peut-être que comme ça il pourrait lui offrir des gâteaux pour s’excuser.

    Un sourire étira douloureusement ses traits en voyant la lumière en question. Il était quasiment sûr qu’ils arrivaient quelque part où ils pourraient les prendre en charge ! Il essaye de presser l’allure, s’approchant d’Aillil tout en concevant une distance de sécurité. Il hocha la tête en réponse à la question du garçon, il en était quasi certain ils n’étaient plus très loin de la sortie. Un soupire soulagé passa ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 36
Emploi : Ancien employé de supermarché ~ Patient
Avatar : Edward Elric


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Sam 11 Jan - 9:13:06





Lumière. Douce lumière, comme je suis heureux de te voir. Le cauchemar va enfin se finir. Je souris légèrement. Je n'aurais pas a tuer la Chose. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Mes mains se déplient et se replient sans bruit. Peut-être que j'aurais dû.
Il n'est pas trop tard pour tout régler d'un tour de main.
Je déglutis. Je ne sens plus la douleur dans mon bras. Je le soulève doucement mais je gémis. Je n'ai rien dit, mon bras ne s'est pas ressoudé en quelques secondes.

Tuer Jay' n'est peut-être pas une bonne idée. Mon colocataire ne va pas être très content... Il lui dessine des petits poulpes. J'en ai vu quels uns mais je pensait que c'était pour lui. Pas pour elle. Peut-être que Lorian l'apprécie ? Je rougis. Je vais devoir lui dire que la fille qu'il aime est un extra-terrestre qui veut asservir la race humaine ?
Je frissonne. Un cauchemar ! Ce n'est que cela !!

La fille doit être en train de serrer sa peluche contre elle comme s'il s'agissait d'une bouée de sauvetage. Elle doit être terrorisée. Son cri lorsqu'elle vu ses moignons d'ailes qui lui sortaient des omoplates. Comment est-ce que j'aurais réagi si cela avait été moi qui m'étais transformé ? Mais non ! Quel idiot ! Je ne suis pas un monstre ! Moi !!
Contrairement à se qu'avait pu dire le journal je ne suis pas un monstre. J'ai juste tué Mary et encore c'était si merveilleux de pouvoir faire quelque chose. D'être quelqu'un.

J'avance d'un bon mètre en voyant Jay' se rapprocher. Je ne suis pas terrifié face à elle. Pas du tout.

- Viens. Il y a des médecins à l'intérieur. Ils te ramèneront chez toi après.

Oui après. Et tout redeviendra normal.
Je presse le pas pour sortir des bois. La porte est tout près. Mes enjambées se font plus grandes et je finis par courir. Il est tard mais les portes sont toujours ouvertes. J'entre en trombe. Des infirmiers se précipitent vers nous. Deux d'entre eux m'emmènent en salle de soin. Du coin de l’œil je vois un médecin se diriger vers Jay'. Je souris à la jeune fille.

Pour mon manteau, ce n'est pas très grave. On me le rendra plus tard. Je lui fait un petit signe de la main discret. Est-ce que j'aurais dû la tuer ?  








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 90
Avatar : S. de Alexzappa


Dossier médical
Vous êtes ? :
Inventaire:

MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   Lun 20 Jan - 7:14:25

    Jayden avait hâte de rentrer à Naicelea, il voulait retrouver son lit, se glisser sous ses draps et fermer les yeux très fort pour tout oublier. Il savait qu’il aurait du mal à le faire, pas tant qu’il sentirait ses ailles battre nonchalamment dans son dos. Peut-être que Ludwig pourrait les lui retirer si il lui demandait… Peut-être que tout le monde là bas ne le regarderait pas avec des grands yeux effrayés. Il baissa les yeux sur ses pieds, il avait étrangement honte, honte de ce qu’il était devenu depuis le début de cette journée. Ça n’était en rien ça faute mais il ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable, coupable de faire peur à Aillil, de ne plus ressembler à rien, de lui avoir cassé le poignet. Il était plus une victime qu’autre chose au final dans cette histoire, mais il était incapable de s’en convaincre.

    Il releva la tête à la phrase et un sourire se dépeint sur ses lèvres. Il était rentré à la maison, tout irait bien maintenant hein ? Il regarda sans vraiment les voir les médecins s’occuper de lui. Les larmes pointèrent à nouveau à ses yeux. Cette fois c’était les nerfs qui craquaient, il n’avait plus besoin de prendre sur lui pour avancer, ici on allait s’occuper de lui comme il fallait. Il porta Octopws devant ses lèvres avec un sanglot. Il pouvait sentir l’effroi du médecin face à lui et ça ne le rassurait pas.

    Il essaya de sourire et de répondre à son geste de main mais c’était trop douloureux. Il se laissa entrainer pas les médecins et l’aide. Les larmes coulaient maintenant librement sur ses joues. Mais c’était fini au moins…


The End.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bad Wolf #_Ailill [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bad Wolf #_Ailill [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naicelea :: 
la fin
 :: corbeille :: RP Finis / Arrêtés
-