AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Air [2/4 libres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Air [2/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:47:10


Air

L'élément où les émotions règnent. Ce sont des insouciants avides de liberté. Indépendants, parfois rebelles, ils peuvent se montrer provocants et assez négligents tant que cela ne concerne pas leur image. Assez fiers, ils tiennent à préserver leur dignité, quitte à se montrer orgueilleux. Volages, il arrive parfois qu'un aérien accepte de limiter sa liberté pour nouer sa vie à celle d'un autre. Le lien qui en naît est alors solide, assez solide pour résister même à quelques tensions passagères ou des disputes plus sévères. Les aériens sont souvent intéressés par la rhétorique ou le théâtre.Ces personnes sont souvent solitaires et peuvent en souffrir. Leur ouverture vers les autres n'est pas toujours des plus faciles.
Pour symboliser les aériens, on peut parler de l'audition. . Écouter pour mieux répondre, préférer le spirituel au charnel, succomber parfois pour quelques paroles habilement soufflées... Les sons ne peuvent jamais être totalement emprisonnés : il en est de même pour eux. Ils sont d'ailleurs plus touchés par des paroles, une musique, qu'un contact ou qu'un regard. Ils sont détachés du corps, des actes, et préfèrent connaître l'esprit, les motivations qui ont pu guider un être, comme l'écoute n'a besoin que d'un écho parfois pour reconnaître ce qui a produit le son. Les êtres de ce tempérament vont ainsi apprendre à apprivoiser les autres en se fiant aux mots qu'ils emploient, à leur ton, aux raisons de leurs actions, et non forcément aux actes en eux mêmes.




Dernière édition par M. Daw le Mer 5 Mar - 20:12:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Re: Air [2/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:47:17




Alex Lynch
surnom ● 27 ans ● Anglaise ● Urgentiste  ● Uryuu Ryuunosuke - Fate/zerolibre


Description physique :
Alex semble tout juste être sorti de l'adolescence. Un corps tout en longueur et en finesse, sans musculature, comme si on eut tiré sur ses os et que ses chairs se soient adaptées comme du caoutchouc. Ses cheveux ont la tendre couleur du caramel, cernant son visage de quelques mèches sauvages. Ses yeux sont assez sombres, d'un brun si profond qu'il hésite entre le noir ou le rouge selon l'éclairage.

Description mentale :
Beaucoup le décrivent par un mot : connard. Alex est un effet un charmeur. Ses paroles sont souvent de miel, mais renferment bien peu de vérités. Il semble toujours un peu sur ses gardes, s'amuse à la pratique du cynisme pour rabattre le claquet de certains ou en écraser d'autres. Il dissimule ses faiblesses par sa verve et son apparente négligence. Mais ce n'est qu'une défense.

Histoire :
- Alex vivait dans un milieu des plus modestes. Il partageait, malheureusement, la triste histoire de bien des enfants. Son père battait sa mère. Alex ne se souvient pas de son visage. Il se rappelle parfois le contact de ses mains sur sa peau. Mais il se rappelle surtout des cris, des supplications, des pleurs. Puis la sirène des pompiers quand il y eut le coup de trop.

- Après la mort de sa mère, à ses 7 ans, le jeune garçon dut vivre chez sa tante, la sœur de son père. Une femme sévère, une vieille fille qui pensait être débarrassée de la fougue de la jeunesse une fois ses fils partis. Et voilà qu'Alex venait troubler son calme... Elle n'avait cependant pas mauvais fond et veilla sur lui, bien que son éducation fut parfois à désirer.

- Alex se montra très actif durant son enfance et toute son adolescence. Il montrait une véritable passion pour les sciences de la vie et de la terre, surtout la biologie. Ses parents lui manquaient ils? Oh, oui. Mais il n'en parlait jamais. Il fuyait le sujet. Toujours. Il  en cauchemardait la nuit. Sa tante lui proposa de nombreuses fois de revoir son père. Mais Alex refusa à chaque fois. Qu'était il advenu de lui? Etait il en prison? Ailleurs? Alex ne voulait pas le savoir.

- Alex finit par s'intéresser aux soins d'urgence. La vision du sang le remplissait d'excitation. Le stress qui accompagnait la souffrance de la personne le grisait, étirait, sur son visage, un sourire des plus malsains. Le jeune homme lui même s'en effrayait. Mais ce travail le remplissait d'une étrange sérénité, une quiétude qu'il ne retrouvait que lorsqu'il se trouvait face à une plaie béante qu'il refermait...


A savoir

- Alex développe la pathologie du vampirisme clinique. Il éprouve une attirance certaine pour le sang, au point de vouloir y goûter ou de ressentir de l'excitation à sa vue. Malgré tout, si la souffrance de la personne est trop poignante, Alex risque de perdre ses moyens. Au joueur de voir si il basculera dans la folie ou l'angoisse.

- Alex est souvent hanté par son enfance. La violence d'un homme peut suffire à le laisser prostré au sol ou réfugié dans un coin de la pièce. Il peut tout aussi basculer dans la brutalité à son tour et vouloir user de force contre la personne qui l'a effrayé.

- C'est un garçon assez intelligent. Il prend beaucoup de recul face à ce qu'il vit ou ce que les autres vivent, mais il arrive parfois qu'il ressente comme un retour du boomerang et que la culpabilité lui cloue le cœur.

- Alex soupçonne ses pathologies mais cherche à les dissimuler aux yeux de tous, même les siens. Il a peur de finir "comme son père", et préfère se voir comme un jeune homme tout à fait normal sans aucun penchant étrange.







Witold Preisner - Petite poupée ~

Ce garçon a rapidement su capturer son attention. Alex a lu, relu son dossier médical. Il s'est même amusé à l'espionner. Puis à l'étudier, comme un vulgaire rat de laboratoire. Alex retrouve en lui un peu de sa folie... Et veut voir jusqu'à où peut aller l'esprit de ce garçon. Alors il le pousse à bout, il le manipule, et tire une jouissance certaine d'assister à sa déchéance mentale. Il voit en Witold sa créature. Comme le docteur qui a donné vie au monstre de Frankenstein, il ne mesure pas encore l'ampleur de son acte, il ne s'effraie pas des conséquences. Il s'en fiche. Ce n'est pas sa vie, après tout. Et il pense avoir le pouvoir sur Witold, suffisamment tout du moins pour se sauver si jamais il se retourne contre lui.

Rainsworth Andronach -Ne te moque pas de moi.

Cet homme sait des choses. Bien trop de choses, à l'égard d'Alex. Le jeune urgentiste le fuit comme la peste. Et pourtant, son regard le suit, même dans la plus profonde intimité de son laboratoire, même quand il succombe aux pires de ses vices. Rainsworth sait, et joue avec son savoir pour mettre le pauvre garçon à sa botte. Alex résiste, pourtant. Il se protège derrière une apparence assurée. Mais il se sent mal à l'aise. Mal à l'idée qu'une personne sache lire en lui, qu'une personne connaisse ce qu'il se cache au creux de son cœur, ce qu'il a avoué au creux des pages de son journal intime. Et encore, il n'a jamais osé mettre de vrais mots sur le trouble qui le torture. Et pourtant, une part en Alex est comme.. Apaisée. Apaisée qu'on l'ait dénichée. Apaisée qu'on tienne compte de son existence. Une situation difficile à gérer...

Peter Leingh - Deux faibles font un fort

L'amitié n'a jamais été la première des priorités chez Alex. Et pourtant, étonnamment, Peter sut assez facilement nouer un lien avec le jeune homme. Ils en viennent à travailler en binôme. Peter ne répondait pas aux provocations diverses et variées d'Alex. Il continuait à entretenir une relation cordiale. Alors progressivement, Alex a abaissé ses défenses. Ses piques verbales devinrent des taquineries, puis des plaisanteries. Attentif à Peter, il vint parfois lui tenir compagnie. Il décelait en lui... Une certaine faiblesse. Une faiblesse proche de celle qui perçait son âme. Peut être qu'un jour lui parlera t il de ses soucis? Lui est prêt à écouter les siens. Et ce, dans un but absent de toute nuisibilité, c'est pour dire!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Re: Air [2/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:47:24




Blade De La Roche Noire
Bou-bou ● 18 ans ● Franco-Anglais ● Lycéen ● Shin - AmnesiaPris


Description Physique :
Tout juste sorti de l'adolescence, ce jeune homme possède un corps nerveux comme celui d'un jeune poulain. Assez sportif, Blade veille à entretenir sa musculature fine mais nerveuse, protégé par un derme pâle... Dont le garçon ne tire aucune fierté, au contraire. Ses cheveux sont sombres,ses yeux, noisettes , mais Blade enfile souvent des lentilles pour les colorer de rouge. Pourquoi? Parce qu'il trouve ça classe, tout simplement.

Description Mentale :
Blade est un garçon qui peut sembler prétentieux. La tête haute, le regard souvent glacial voire hautain, il veut se donner l'apparence d'un homme dur. Il a souvent été complexé par son homosexualité, une orientation sexuelle qu'il cherche au mieux à refouler. Malgré ce qu'il veut laisser voir, il a besoin de repères et d'êtres pour le soutenir. Il est susceptible, sûr de lui, mais a souvent des tendances maniaques. Le sang l'effraie.

Histoire :
- Blade est d'origine noble. Il vivait dans un manoir entouré d'un parc privé. Très isolé de sa famille, le jeune homme a très vite connu la solitude. Son nom à rallonge ne l'a pas aidé à se trouver des amis dans les établissements scolaires publics.

- Le jeune garçon s'est très vite senti mis à l'écart. Les autres se moquaient de lui. Envieux de sa condition, ils en venaient à le traiter avec une rancœur injustifiée ou parfois, avec hypocrisie pour espérer hériter de ses bonnes grâces. Le peu de gens dont Blade a pu se rapprocher vivaient plus modestement, voire misérablement. Gêné, il a voulu les aider, mais on le lui reprochait souvent d'avoir "pitié".

- Blade a fini par décider de se couper des autres. Il a demandé à ses parents un précepteur. Avec l'adolescence, son ego s'est développé plus que nécessaire pour se protéger du dédain et de l'envie des autres. Il se sentit seul. De plus en plus seul. Et ce fut après avoir passé le bac avec succès que ses hallucinations ont commencé.

- Il se voyait voler. Il semblait...minuscule. La pomme oubliée sur son bureau faisait jusqu'au double de sa taille. Son stylo plume était aussi épais que lui. Il pouvait se voir enfiler une longue tunique qui semblait être tressée avec des pétales de fleurs. Sa dernière vision fut celle de deux mains se refermant sur son corps fragile et la peur qui transperçait son corps...






Fée Clochette
Créature originaire de la littérature : La fée clochette est tirée du livre "Peter Pan" écrit par J.M Barrie. Cette petite créature pouvait se montrer la plus délicieuse ou la plus redoutable selon son humeur. Fragile, impulsive, elle était réputée pour succomber rapidement à une jalousie destructrice. Rancunière sauf envers l'homme qu'elle aimait, elle était prête à tout pour lui, même à se sacrifier en buvant le poison qui lui était accordé. Romantique et fidèle en amour, elle pouvait faire preuve de la rage d'une tigresse quand "son" homme était attiré par une autre, au point de vouloir provoquer la mort de sa rivale. Coquette, elle prenait garde à préserver une belle apparence pour les yeux du garçon qui avait hérité de son affection.







Idowu N'Dour - Laisse moâââ !

Blade n'a été que trop habitué à la solitude. Alors quand ce gringalet est venu lui offrir son sourire, une écoute, une présence... Bah Blade lui a ri au nez. Pour qui il se prenait, ce type? Comme si une amitié, ça pouvait se construire comme ça. Comme si il pouvait croire qu'il arrive qu'on offre de l'amour sans qu'il n'y ait quelque chose derrière. Lui même avait fini par s'approcher de ce fonctionnement. Il voyait bien comment ses parents se comportaient. Mais petit à petit, Idowu lui ouvrit la porte sur une autre forme d'affection. Il était bienveillant, attentif. Aimant. Et finalement, Blade accepta la présence de ce grand frère adoptif. Bien qu'il râle, grommelle ou bougonne, il finit toujours par venir se réfugier dans ses bras...

Amaury Winfrind - Il faut se méfier de l'eau qui dort

Il appréciait pourtant Amaury. Il aimait son calme, sa quiétude. Rien qu'en étant auprès de lui, Blade se sentait mis en confiance. Serein, il prenait ses aises, en venait à retrouver ses vieilles habitudes. A traiter un peu le jeune homme comme si il lui devait quelque chose. Il lui confiait ses soucis, lui présentait ses idées pour refaire le monde. Face à son manque de réaction, en venant à croire que le jeune homme n'était pas doté d'un quotient mental très élevé, il se permit de le critiquer. Comme un hanneton pique la croupe d'un cheval, il cherchait à taquiner Amaury, à avoir une réaction de sa part. Celle à laquelle il eut droit fut malheureusement violente. Et effrayante. Amaury l'avait soulevé de terre. Comme comptant le frapper. Puis s'était contenté de quelques mots. Quelques mots qui lui firent bien plus mal qu'une paire de claques. Il s'effondra en larmes et s'enfuit dès qu'Amaury l'eût relâché. Mais peut être pourront ils retrouver leur amitié? Blade voyait en lui une douce personne avec laquelle il aurait aimé...passer plus de temps. Quand à Amaury, l'absence du garçon se fait sentir...

Rainsworth Andronache - Cauchemar

Blade a peur de lui. Son regard lui glace le sang. Ses mains recouvertes de gants blafards comme des linceuls pourchassent ses rêves. Il les sent frôler sa peau, il croit reconnaître sa silhouette squelettique voilée de noir dans les ombres de sa chambre. Son sourire suffit à ce que Blade perde toute couleur. Il fait écho à ses peurs enfantines. La peur du croquemitaine, la peur du monstre sous forme humaine. Il fixe en lui toutes ses angoisses. Une façon de les symboliser, pour mieux réussir à les affronter.




Dernière édition par M. Daw le Mer 5 Mar - 20:13:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Re: Air [2/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:47:32




Gabriele Vellino
Gaby ● 25 ans ● Italienne ● Infirmier ● Suoh Mikoto - K Project ● libre


Description Physique :
Une crinière d'un rouge profond, presque brun. On en vient à le prendre pour un punk, avec son style vestimentaire bien particulier. Le jeune homme aime à se vêtir de la façon la plus débraillée possible, pas vraiment dérangé d'afficher à tous une musculature discrète. Il prend soin de son image, malgré cette apparence négligée. Ses sourires ne sont qu'un plissement du coin de ses lèvres. Ses yeux ? Ils sont d'un profond brun, où quelques éclats roux luisent comme des rubis au fond de ses prunelles.

Description Mentale :
Gabriele est un homme dont le tact ne sert qu'à mieux cracher son venin. Maître de la rhétorique, ce garçon sait faire preuve d'une maturité et d'une sagesse surprenantes pour son âge. Il en tire un certain détachement, au point de se montrer facilement cynique, blessant, rabaissant. Gabriele est un homme qui se contente de la solitude par peur que les autres ne l'abandonnent. Il n'a pas une aussi bonne image de lui qu'il peut laisser croire : aussi tente t il, bien que maladroitement, à nouer des liens.  

Histoire :

- Dès sa plus tendre enfance, Gabriele a vécu dans l'ombre de son grand frère. Un charmeur, un chanteur dont les mots ont su capturer plus d'un cœur... Il a ainsi dérobé toute l'attention de leur père.

- Depuis, l'infirmier entretient des liens assez compliqués avec lui. Il a pu se rapprocher de sa mère, mais il ne possédait ni une oreille musicale ni un quelconque talent dans la matière. C'était même tout le contraire. Et ces différences suffirent à ce que Gabriele ressente une faille, une séparation entre sa famille et lui.

- Les siens prétextaient apaiser les mœurs par la musique. Alors il décida de les suivre. A sa manière. Il opta pour se diriger vers le milieu hospitalier. Assez vite infirmier, il tira une certaine fierté de ce métier difficile où il passait des heures, ses jeunes années, auprès des patients. Supportant leurs plaies, leurs souffrances, leur colère aussi parfois. Mais il n'eut pas le soutien qu'il escomptait.

- Gabriele finit par se détacher complètement de sa famille et vivre sa vie. Il vécut cette séparation comme un échec, mais ne pouvait s'empêcher d'entretenir pour son frère une jalousie mêlée de rancœur, où se glissaient aussi quelques gouttes d'amour.




A savoir

- Gabriele est un homme solide, plus mature que son frère. Malgré son jeune âge, ses diverses expériences lui ont permis d'accumuler un savoir important concernant non pas seulement le fonctionnement du corps, mais aussi, celui de l'esprit.

- Il sait user de son charme, lui aussi, un charme plus discret, plus intime que celui de son aîné. Chacun ses armes. Les siennes se remarquent moins, mais touchent plus profondément ses proies. Malheureusement, il lui arrive de commettre plus facilement le mal que le bien, à vous de voir si il en tire des remords ou de la satisfaction.

- Il a malgré tout bien des faiblesses. Les gens heureux l'attristent. Il aimerait être heureux. Et cette quête constante du bonheur est la source essentielle de son malheur. Il ne voit pas ce qu'il a, mais seulement ce dont il manque, d'où son perfectionnisme pour être mieux, toujours mieux, et avoir plus, toujours plus...

- Il peut vite se laisser avoir par de belles paroles ou de belles promesses. Il peut ricaner, faire celui qui n'y croit pas, mais elles feront echo à ses espoirs les plus enfouis. Ceux d'être reconnus, voire admirés.







Orfeo Vellino - Je porte ton existence.

Orfeo. Son grand frère. Le fils préféré de ses parents, comme le pense si bien Gabriele. Il le jalouse, et pourtant, il ferait tout pour lui. Très tôt, il a su lire dans les jeux de son frère, et les déjouer. Au début, il pensait que son frère accepterait, finirait par se réjouir que quelqu'un le comprenne. Mais la réalité vint très vite le frapper en plein visage. Non, Orfeo n'en était pas content. Orfeo lui en voulait et le fuyait. Comme si il méprisait les efforts que Gabriele avait fais. Alors son petit frère se mit à lui mettre des bâtons dans les roues. Il voulut le dominer, récupérer un peu l'attention de leurs parents. Mais la musique, ce n'était pas son fort. Malheureusement. Alors il choisit une autre voie et s'y consacre, corps et âme. Il fera mieux qu'Orfeo. Il sera mieux qu'Orfeo.

Erwin H. Fellewen - Pauvre âme infortunée

Erwin? Un mince sourire éclaire souvent les traits de Gabriele dès que l'on parle du jeune homme. Ils entretiennent de bons rapports. De très bons. Gabriele a su capter le regard du jeune scientifique. Et il en profite. Il le manipule à sa guise. De belles paroles, un sourire charmeur, et il l'a dans la poche! Gabriele use volontiers de son charme, s'amuse à le dominer, à souffler sur les braises de sa curiosité pour l'attiser davantage. Erwin est son miroir. Un miroir qui lui renvoie un reflet bien plaisant pour son ego! A-t-il pitié de lui? A-t-il un minimum de considération à son égard? Quoi qu'il en soit, il le traite malgré tout avec respect. Juste assez pour que le garçon ne s'échappe pas de son emprise...

Kelan Herghën - Pitoyable chien de garde

Gabriele fronce le nez dès que le quadragénaire se fait apercevoir. L'homme cherche constamment à lire dans ses mots, à le piéger, à relever le moindre écart ou le plus petit indice qu'il peut laisser échapper... Gabriele se sent comme un serpent que l'on tenterait d'attraper. Il parvient toujours à lui échapper, mais au prix d'efforts de plus en plus importants. Cet homme le fatigue. Il se force malgré tout à sourire, à dissimuler tous ses sombres sentiments. Pourquoi? Pour ne pas donner à Kelan la joie de l'avoir touché, de l'avoir agacé. Il se veut inflexible. Mais cela devient de plus en plus difficile. C'est un jeu dangereux. Ils sont prisonniers d'une valse. L'arroseur arrosé, le chasseur chassé. Mais qui chasse l'autre?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Re: Air [2/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:47:38




Loras D. (Deimos) Moriarty
Blondie ● 26 ans ● Gallois ● Cuisinier ● ft. Barnaby Brooks Jr. - Tiger & BunnyPris


Description physique:
Ne pas voir Loras serait difficile. Un homme assez grand, se tenant toujours bien droit et avec une certaine classe, même s'il cache quelques rondeurs qui se font de plus en plus visibles sur son corps.  Ses longs cheveux blonds ont la fâcheuse tendance de mal se mettre en place et de rebiquer un peu sur les côtés. Difficile de voir les émotions dans ses yeux émeraudes à causes des lunettes qui les ornent, mais il n'est pas difficile de comprendre si vous l'ennuyez ou non par son sourire expressif. Décrire son style vestimentaire ? Oh il prend un peu tout ce qu'il trouve dans son armoire. On dit pourtant qu'il a tendance à mettre des chapeaux et autres capuches en ce moment...

Description mentale:
Disons tout d'abord qu'il a une humeur changeante. Il sourit souvent, certes, et a une tendance à développer tout ce qu'il dit avec des grands gestes. Il reste énormément bavard, quoique soit le sujet. Par contre, on dit qu'il se tait quand il s'allonge au soleil ou quand il voit des papillons, allez savoir pourquoi.
Tout se fait dans son sourire, sinon, la plupart du temps. Vous le verrez souvent orner le plus magnifiques des sourires dans sa cuisine et en garder un plus petit dans les couloirs... Peut-être parce que dans le fond, Loras est une boule de tendresse, offrant de la gentillesse à tout le monde ? Si vous pleurez, si vous allez mal, vous savez qui aller voir... Il vous accueillera dans sa cuisine, vous fera un bon repas et un bon gâteau pour vous voir rire à nouveau ! Même si lui va mal à cet instant... Oui, il est comme ça, le cuisinier. Il vous aime, c'est tout.

Histoire:

- Loras est orphelin. Il a vécu jusqu'à ses dix-sept ans dans un orphelinat à Caerphilly, au Pays de Galle. On l'appelait par ailleurs Deimos là-bas, mais il a préféré opter pour un autre prénom, trouvant ce dernier un peu trop laid.

- Il entretenait une relation étrange avec le directeur de l'orphelinat, un homme mature d'une quarantaine d'années. Il l'admirait, le contemplait... Faisait tout ce que le vieil homme lui demandait... Même les pires choses. C'était une admiration sans limites.

- Un jour, un enfant malade lui demanda à manger parce qu'il n'avait pas pu se rendre à la salle à manger pendant l'heure du repas à cause de la fatigue... Loras accepta de s'introduire dans les cuisines pour lui faire quelque chose. Repéré, il fut renvoyé à sa dix-septième année des lieux, de même que le petit enfant.

- Il trouva un petit travail de cuisiner dans un pub, de quoi avoir un appartement et nourrir le petit. Le petit qui allait bien... Le petit qui lui en voulait pourtant d'avoir été renvoyé. Petit qui fut récupéré par les services sociaux car Loras n'avait pas les moyens pour vivre avec lui.

- Ses hallucinations n'avaient rien de bien fantastique... Il se voyait avec de la fourrure blanche, un pompon dans les cheveux, de petites ailes... Il aidait des personnes dans des quêtes, distribuait du courrier. La plupart du temps à son réveil après hallucinations, il avait de la nourriture sur le visage et son crâne le grattait. Il n'arrivait plus non plus à marcher, comme ayant prit l'habitude de voler.

- Il fit la découverte de l'Institut via les petites annonces, comme étant fait pour lui, le job de cuisinier était ouvert... Il est donc Patient tout comme il fait le repas de tout le monde en ces lieux.


Moogle
Qui n'aime pas les petites peluches rondes et pleines de fourrures ? Ces petits êtres que sont les Moogles en sont... mais pas que. Issus de la série de jeux vidéos Final Fantasy, ces petits êtres servent à distribuer le courrier aux quatre coins du monde, à noter les exploits de héros... Ou simplement à amuser la galerie dans les parcs d'attraction. Ils sont fidèles et plein d'amour, mais savent aussi se combattre, attention ! Mais n'oublions pas surtout qu'ils sont gourmands... Peut-être un peu trop même... Mais leur petit ventre rond ne vient pas toujours de la nourriture. Mâles comme femelles, les deux peuvent porter des enfants.







Ludwig Undume - Je saurais prendre soin de toi

Il n'y croyait pas. Et pourtant si! Les coups de foudre existent! Malheureusement, le destin a été assez cruel pour unir Loras à cet homme. Si l'un est extraverti, bavard, est semblable aux flammes qui illuminent les ombres par leur chaleur, Ludwig est un être taciturne, refermé sur lui même, aussi accueillant qu'une porte de prison. Pourtant, Loras l'aime. Il tente de le lui prouver. En lui préparant de bons repas, par exemple. Ne touche t on pas le cœur d'un homme en passant par son estomac? Pas toujours, mais parfois, ça réussit.

Kelan Herghën - Laissez moi tranquille T.T

Kelan, la tornade blanche. Le pauvre Loras panique dès qu'il entend son pas de conquérant, dès qu'il aperçoit sa chevelure blanche ou la veste de cuir rouge dont il aime se parer. Et non, Moriarty, ce n'est pas le père noël en tenue de sadique. Mais on n'en est pas loin. Ils sont amis. Ou tout du moins, Kelan maltraite régulièrement Loras pour avoir du rab au dessert ou pour avoir de quoi se payer un coup à boire. Il le remue aussi un peu pour qu'il lui dise ce qui le soucie. Ah et il aime aussi lui crier dessus juste pour l'entendre pleurnicher et pousser des cris de tapette. Pourtant, c'est un homme envers qui Loras ressent beaucoup d'affection et de loyauté. Il n'hésitera pas à lui venir en aide et bien qu'il geigne souvent, ces attentions bourrues et maladroites que lui offre l'homme le font souvent rougir de plaisir. Plus encore quand ses mains s'évadent sur ses courbes naissantes...

Orfeo Vellino - Pourquoi tu veux pas être mon copain?

Orfeo chante bien. Terriblement bien. Loras aimerait posséder une telle voix.. Ou au moins chanter plus juste! Mais voilà, Orfeo ne veut rien lui apprendre. Il refuse même de lui venir en aide, et plus Loras le supplie, plus Orfeo se braque. Ce dernier se montre même dur envers le pauvre cuisiner, se moquant souvent de lui ou pis encore. Il lui est arrivé de l'humilier. Loras en pleure, parfois, mais ne parvient pas encore à lui en vouloir. Il espère, il espère que tout cela s'arrangera. Mais c'est peut être ce qui fait le plus mal, l'espoir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Air [2/4 libres]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Air [2/4 libres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ROOKIE + AGENT LIBRES
» confirmation de lutteurs libres
» La musique peut rendre les hommes libres {Hope}
» Recrutement des journalistes [0 postes libres]
» Agents Libres 2012-2013
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naicelea :: 
Pions du jeu
 :: Prédéfinis :: Prédéfinis
-