AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eau [3/4 libres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Eau [3/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:45:27


Eau

La méthode de penser des aquatiques se base avant tout sur leur réflexion. Leur capacité d'adaptation est la plus grande de leur qualité. Souvent empathiques, doués de capacités de compréhension, d'un sens de l'observation, ils savent s'accommoder à leur entourage, voire le manipuler à leur guise. Leur patience les aide à être les meilleurs des conseillers, mais leur permet aussi de toujours parvenir à leurs fins. Ils sont souvent peu sûrs d'eux et recherchent la nécessité d'être valorisés, au risque de tomber sinon dans une sombre mélancolie voire se plonger dans de profondes angoisses d'où ils peineront à sortir seuls. Ils sont plutôt modérés dans leurs émotions et ce recul les aide à être proches des autres. Au point de parfois se nuire ou s'oublier. Le tempérament aquatique s'accompagne souvent de quiétude voire de flegmatisme. Le toucher est le sens qui les représente au mieux. Près des autres, ils sont souvent la caresse qui rassure ou la gifle qui achève et humilie. Ils savent flatter les autres dans le sens du poil, tout comme ils peuvent maîtriser les fils qui manipulent leurs petites marionnettes. Ils sont la main qui aide l'autre à se relever ou le doigt qui va appuyer sur la plaie. Les doigts qui pincent ou massent selon l'instant.




Dernière édition par M. Daw le Jeu 6 Mar - 20:45:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Re: Eau [3/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:45:34




Erwin H. (Hope) Fellewen
surnom ● 27 ans ● Anglais ● Promu médecin ● Ivan Karelin - Tiger & Bunny Pris


Description physique :
D'assez petite taille, ce charmant jeune homme présente une chevelure blonde comme les blés et offre à son interlocuteur des yeux saphirs. Cependant, avec plus d'attention, on peut voir que l'or pâle de sa chevelure dissimule quelques mèches châtaignes. Hope ne sourit que peu, souvent perdu dans ses pensées, lui donnant un air plus dur qu'il ne souhaiterait afficher.

Description mentale :
Il est très assidu dans son travail. Peut être trop. Il se sert de ses cahiers et de ses questions pour se préserver des autres. Hors de son laboratoire, il devient un jeune homme timide, craintif, qui hausse souvent la voix pourtant. Il n'a pas trouvé meilleur moyen pour se protéger qu'aboyer à tue tête. Les autres en viennent à le fuir, à le prendre pour un rabat joie... Pourtant, Hope espère pouvoir un jour s'ouvrir à eux et enfin pouvoir affronter ses peurs.

Histoire :
- Dès son plus jeune âge, Hope a fait face à des peurs de plus en plus étouffantes pour le petit garçon qu'il était. Peur des autres, peur de l'école, peur des examens. Il s'est réfugié dans ses études assez rapidement, y trouvant le cadre rassurant dont il avait besoin.

- Sa mère est infirmière, son père, lui, est chirurgien. Ses deux parents n'étaient que trop peu à la maison, de sorte qu'il a été très vite livré à lui même. C'est d'ailleurs l'origine de toutes ses angoisses : il n'a jamais été rassuré quand il en avait eu besoin.

- Il a choisi la voie de la médecine. Pour tenter de se rapprocher de ses parents. Mais ce fut tout le contraire qui se déroula. L'intérêt de ses parents ne servait qu'à le plonger davantage dans le doute. Avait il fait le bon choix? Ce métier était il vraiment fait pour lui? Ces questions sans réponses exacerbèrent ses peurs.


Que faut il savoir ?

- Attention, il n'est pas un emo ni un asocial! Il a besoin de la compagnie des autres et a d'ailleurs d'assez importante capacité d'empathie. C'est en grande partie cette empathie qui le ronge dans son travail.

- Hope est assez naïf, malgré ses craintes. Un beau parleur saura l'apaiser, mais pourra tout autant le briser. Cependant, ce garçon n'est pas niais. Il sait très bien que ses angoisses sont irraisonnées et peut utiliser des traitements pour les calmer.

- Ses peurs principales sont d'être mis à l'écart, oublié, remplacé. Que son existence ne soit pas même remarquée. Cette angoisse peut parfois le pousser à se montrer un peu trop expansif ou maladroit.







Kelan Herghën - Je t'aime moi non plus

Il s'agit de l'un des patients que doit suivre Erwin. L'homme a la fâcheuse tendance à charrier sans cesse le jeune homme, s'amusant à le troubler voire parfois, à le blesser, quand ses blagues se font trop dures. Malgré tout, Erwin ne parvient pas à le haïr. Il a déjà pleuré par sa faute. Il en est venu à s'énerver, à frapper tout ce qui se trouvait autour de lui, à vouloir arracher ce sourire des lèvres du trentenaire...Mais face à lui, il se sent de nouveau enfant, cet enfant qui a besoin d'attention. Bien qu'elle lui fasse mal, bien qu'elle soit désagréable, il sait que cet homme ne l'abandonnera pas et que ses yeux bleus seront toujours, un moment ou à un autre, posés sur lui.  

Saïr Heidil - T'es con mais je t'aime bien

Hope avait eu peur de ce grand homme. Sa faible carrure comparée au mastodonte qu'était Saîr le plongeait dans un profond malaise, plus encore quand il devait entrer en contact physique avec lui. Il craignait qu'un coup ne lui échappe, que son corps ait à subir la force de l'indien. Mais ce dernier se montra au contraire plein de précautions pour le blondinet. Surpris, Erwin a d'abord été sur la défensive, puis a fini par se rapprocher de lui jusqu'à que Saïr devienne l'un de ses amis. Cependant, la naïveté et les bons principes de l'aîné l'ont plus d'une fois lassé.

Gabriele Vellino - Comme souris et serpent

Cet homme l'a charmé. L'a envoûté. Empoisonné. Quand il le voit, son être se glace, son cœur s'accélère, son regard fuit le sien et pourtant, il espère pouvoir le croiser. Gabriele l'impressionne, par son allure, par sa rhétorique ou tout simplement par son apparence. Et l'homme a su jouer de ces sentiments. Erwin est sous son emprise. Il se laisse manipuler. Le sait il? Quelle qu'en soit la réponse, il n'arrive pourtant pas encore à se dégager de lui, il n'arrive pas à lui désobéir ou même à lui refuser son aide. Par peur? Ou peut être car il tient trop à lui. Il voit en lui une chance de laisser une marque indélébile. Car, après tout, Gabriele ne laisse personne indifférent.




Dernière édition par M. Daw le Mer 5 Mar - 20:13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Re: Eau [3/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:45:41




Witold Preisner
Wiz ● 19 ans ● Polonaise ● étudiant ● Accelerator - To Aru Majutsu no IndexRéservé


Description physique :
Witold. Un gringalet au corps fragile, marqué par une maladie enfantine des plus virulentes. Négligeant de sa santé, il a la peau sur les os. Albinos, ses cheveux sont souvent d'un blanc sale, et c'est avec une certaine fierté qu'il affiche ses yeux rouges, rubis tranchant la neige blafarde de son derme. Il ne sourit que très peu, ses yeux sont souvent cernés et des tremblements nerveux le saisissent fréquemment.

Description Mentale :
Que dire de lui? Witold est un passionné des écrans. Que ce soient ceux des ordinateurs ou des télévisions, ce jeune homme s'est réfugié corps et âme dans les séries, les jeux, tout ce que les médias divers et variés pouvaient lui offrir. Son albinisme est sa fierté, il se dit qu'il s'agit d'une force alors qu'elle eut été la première raison de sa mise à l'écart. Witold a toujours été très seul et en est venu à développer une certaine paranoïa, voyant du mal même dans les plus bons des regards.

Histoire :
- Dès l'enfance, Witold s'est senti différent des autres. Différent par son physique. Puis par sa réflexion. Les parents du garçon étaient plongés dans une situation précaire, habituant leur enfant à faire attention à la moindre dépense.

- Après avoir échappé de justesse à la mort à cause d'une variole attrapée à l'école, ses parents décidèrent qu'il devait rester quelque temps à la maison. Quelques temps. Mais il finit par y passer son adolescence. Il aidait sa mère aux travaux de la maison, à s'occuper du grand père gagné par la sénilité.

- Witold ne put s'évader que grâce à leur petite télévision. Un de leur voisin eut la bonté de leur laisser un de ses vieux ordinateurs et le garçon put se payer un accès à Internet en échange de petits travaux qu'il faisait de droite à gauche. Il a poursuivi sa scolarité mais ne se rendait aux établissements que pour les examens, se débrouillant de son côté pour suivre les cours. Il comptait même se lancer dans des études d'ingénieur en informatique.

- A ses 18 ans... Les hallucinations commencèrent. De même que sa paranoïa. Il se voyait abandonné, délaissé par les siens. Par sa famille. Par le peu d'amis qu'il avait. Cette peur se planta en lui comme un pieu et la plaie s'infecta. Son angoisse prenant la forme d'une certaine colère envers ses proches. Il les imaginait en train de comploter dans son dos, de le critiquer...

- Il en devint agressif. Ses hallucinations s'aggravèrent. Il se voyait blesser ses proches, leur faire du mal, que ce soit verbalement ou physiquement. La dernière hallucination fut la plus poignante et le marqua profondément, au point où, encore maintenant, il s'en réveille en sursaut la nuit et fond en larmes.


Seath l'écorché

Monstre issu d'un jeu vidéo : Seath. Un dragon albinos, aveugle, victime des moqueries et de l'exclusion des siens en raison de sa peau nue, absente d'écailles. Il trahit les terribles sauriens pour finalement entraîner leur perte. Cette créature, possédée par ses rêves d'immortalité, poussa ses recherches dans les recoins les plus obscurs de la sorcellerie. Le dragon finit même par en perdre la raison... Mais il put effleurer son but final par la création d'un cristal qui régénérait ses forces.







Idowu N'Dour - Sauve moi

Idowu est sombre comme lui est blafard. Idowu aime sortir, aller vers les autres, alors que Witold se referme sur lui même et ne sort plus de sa chambre. Tout les oppose, et pourtant, Idowu sait si facilement trouver les mots... Le jeune psychiatre parvient à exprimer ces peurs qui rongent Witold, comprend ces peurs qui hantent ces nuits et l'empêchent de fermer les yeux, semble ressentir ces angoisses qui torturent continuellement l'albinos dès qu'il croise le regard d'un autre. Il appuie sur ses plaies, et Witold le mord, use de la violence, physique et verbale, pour mettre fin à ces séances de torture, qui, pourtant, le libèrent de son poison et le laissent soulagé d'un grand poids. Witold a conscience de cette aide qu'il lui apporte. Et en ressent même de la reconnaissance. Voire davantage...

Alex Lynch - Vire de ma tête!

Alex. Witold retrouve chez cet homme des sensations terriblement proches de celles que lui inspire Idowu. Et pourtant, elles ont un effet si dévastateur. Ses paroles sont de miel, caressent ses peurs dans le sens du poil. Il sait les dompter et les dresse comme des animaux, de sorte que leurs morsures marquent davantage l'esprit du jeune albinos. Witold se laisse parfois succomber à leur poison, il devient violent et peut basculer parfois dans une violence toute détachée de la réalité. Lynch le pousse dans les recoins de sa folie, et le polonais ne sait pas encore si il a l'envie d'y résister ou d'abandonner toute lutte. Seul l'avenir le dira.

Aaron Mogensen - Tu m'fais goûter ?

Aaron. Un type qui cause bizarrement, qui se comporte étrangement et dont la gueule vaut le détour. Witold a rapidement repéré l'individu comme une bête de foire et s'y est intéressé de plus près, au point d'être capable de se comporter comme un individu tout à fait sain d'esprit en sa compagnie. En même temps, quand il voit dans quels délires part son ami quand il a sa dose, il y a de quoi se sentir moins complexé... Witold l'accompagne régulièrement et veille sur ce garçon aux cheveux turquoises. Malgré cette bonne entente, des tensions se dissimulent parfois. Aaron s'effraie rapidement des lueurs menaçantes qui apparaissent dans les prunelles rougeoyantes de l'albinos.. Qui sait ce qui peut lui passer derrière la tête?




Dernière édition par M. Daw le Jeu 6 Mar - 20:46:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Re: Eau [3/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:45:51




Orfeo Vellino
Fléau ● 26 ans ● Italienne ● Chanteur ténor ● Axel/Lea - Kingdom Heartslibre


Description physique :
Une chevelure d'un roux flamboyant où s'étirent de longues mèches soigneusement recouvertes de gel. Voici la première chose que l'on voit d'Orfeo. D'assez grande taille, mais tout en finesse, le bel italien a l'art des sourires qui font chavirer le cœur. Des yeux verts, souvent soulignés par un peu de maquillage comme deux gouttes placés juste au niveau de ses pommettes, rehaussent son charme.

Description mentale :
Mais contrairement à ce qu'il laisse voir, Orfeo est un jeune homme sombre. Torturé par sa maniaquerie, le garçon en a vexé plus d'un en refusant de boire à même la bouteille ou encore quand il passe son après midi à faire le ménage dans son petit appartement. Pessimiste, il s'attend toujours au pire...mais souhaite le meilleur pour ceux qu'il aime. Il veut les rendre heureux, quitte à leur mentir. Il n'hésite sur aucuns moyens pour parvenir à ses fins.

Histoire :
- Orfeo a toujours eu un franc succès, que ce soit auprès de la gente féminine ou masculine. Il a rapidement compris comment jouer sur les apparences pour manipuler les sentiments de son entourage. Un air larmoyant pour adoucir sa mère, un air sérieux pour que l'instituteur le laisse tranquille...

- Son père, musicien, lui a partagé sa passion. Orfeo s'est rapproché de lui dès l'instant où il eut été inscrit à la chorale de l'école. Le chant reste, encore maintenant, le moyen d'expression le plus franc qu'il possède. Pour lui, ces instants où sa voix se mêlait aux mélodies jouées par son père restent les plus merveilleux de sa jeunesse.

- Bien qu'il soit entouré, Orfeo ne se sentait pas vraiment accompagné. On se contentait de se fier à son sourire, son regard. Tous se laissaient berner. Personne ne cherchait au delà de la carapace. Il en tirait une certaine tristesse, mais, par habitude, la dissimulait. Seul son petit frère savait le déjouer parfois, le faisant alors se renfrogner. L'idée qu'il lise dans son jeu lui déplaisait.

- Ses visions ont débuté peu avant un opéra. Il avait vu le bâtiment en feu. Les hallucinations s'enchainèrent, assez espacées dans le temps, mais elles duraient de plus en plus longtemps. Il voyait le début de l'incendie puis son apogée. Parfois, quand il se réveillait, il se trouvait d'ailleurs devant un feu, que ce soit celui d'une cheminée ou d'un immeuble. Déchiré par l'envie de s'y jeter.. Et la peur de s'y approcher.




Phoenix

Mythologie Antique : Qui ne connaît pas le phœnix? Cet oiseau célèbre a laissé ses plumes dans plus d'une histoire ! Que ce soit dans les poèmes romains, les légendes perses ou encore dans la fameuse saga Harry Potter, cet oiseau de feu a su préserver sa renommée. D'une taille modeste mais d'un plumage magnifique, le volatile est connu pour sa capacité de résurrection. Après 5 siècles d'existence, le phénix s'embrasait. Soit par combustion spontanée, soit après avoir préparé un nid contenant de l'encens et d'autres bois précieux, la créature partait en fumée pour ensuite renaître de ses cendres, plus beau et vigoureux que jamais. Et ce, éternellement.







Gabriele Vellino - Lien du sang

Bien que Gabriele puisse avoir l'air plus mature, Orfeo reste l'aîné de la fratrie. Le jeune homme n'a jamais été très proche de son petit frère. Dès son arrivée, Orfeo se sentit comme trahi par ses parents, et la venue de ce petit garçon apparaissait comme un obstacle de plus! Malgré tout, il se prit d'affection pour ce petit bout de chou, ce garçon qui venait l'admirer en silence quand il chantait, ce petit frère qui venait maladroitement embrasser sa joue pour lui souhaiter bonne nuit, ou encore, quand il lui offrait des dessins où les proportions douteuses lui arrachaient toujours un sourire. Non, il ne le déteste pas, et c'est peut être ce qu'il y a de plus dur à gérer. Il se montre méprisant, il le rabroue, et pourtant, son coeur saigne à la vue de sa peine. Alors pourquoi est ce qu'Orfeo continue? Pour encourager son frère à toujours aller plus loin, pour qu'il ne baisse jamais les bras, pour préserver aussi sa fierté.

Amaury Winfrind - Chante, petit... Nounours?

Orfeo en a entendu, des chanteurs, des choristes, des cantatrices... Mais ce garçon chante comme un ange. Le rouquin en était resté éberlué. Et le pire, c'est qu'Amaury n'a aucunement conscience de son don! Pis encore, il n'en tire aucune ambition ! Pour lui, chanter reste juste un passe temps, comme certains se font les ongles ou d'autres vont jouer aux jeux vidéos. En grand amoureux de l'art, Orfeo ne pouvait laisser passer ça. Depuis, il cherche à encourager le garçon si discret à s'ouvrir davantage aux autres et à pousser plus facilement la chansonnette. D'abord coach, Orfeo a fini par créer une relation assez intime sur Amaury, sur lequel il veille avec attention et tendresse. Il a d'ailleurs assisté à une des uniques mais dévastatrices crises de rages d'Amaury... Il s'agit peut être de la raison pour laquelle Orfeo a su voir au delà de cette apparence faussement négligente qu'affiche Amaury face aux situations auxquelles il doit faire face.

Loras Deimos Moriarty - Tu chantes faux

Orfeo entretient une relation étrange avec Loras. Parfois, il rit et s'amuse avec lui. D'autres fois, il le méprise et se moque de lui. Il est touché parfois par ses attentions ou sa bienveillance. Mais il s'exaspère rapidement en sa présence. Que ce soit par l'air sérieux qu'il affiche parfois, ou encore lorsque le jeune homme se montre aussi puéril qu'un gamin... Pour se venger de toutes ces petites tensions que Loras sait lui inspirer, il le critique régulièrement et aime le prendre de haut ou encore, le faire passer pour un imbécile.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celebren : 2147483647


MessageSujet: Re: Eau [3/4 libres]   Jeu 29 Nov - 21:46:07




Aaron Mogensen
TNT ● 25 ans ● Canadien ● Infirmier ● ft.Aoba - DRAMAtical MurderLibre


Description Physique :
Aaron possède de longs cheveux turquoises. Oui, turquoises. Bah ouais,le brun tout simple, c'est pourri ! Alors monsieur a souhaité l'originalité. Il s'est aussi percé l'arcade sourcilière de même que la langue. Le jeune homme possède des yeux très clairs, d'un vert des plus pâles. Il ne sourit que peu souvent, son visage est assez lisse et la plupart de ses expressions se situent entre un air rêveur ou plutôt blasé. Quand à ses tenues, il est loin d'être coquet et met tout ce qui lui passe sous la main.

Description Mentale :
Le jeune homme semble détaché de tout. En apparence égoïste, il ne prendra pas le temps de s'arrêter si quelqu'un l'appelle à l'aide ou s'effondre devant lui. Il ne fait que ce qu'on lui demande, et sait tourner les mots à son avantage. Souvent endormi, on en vient à le penser benêt. Mais il devient méconnaissable quand une femme se trouve à proximité ou qu'il a sa dose de drogue! Il saute alors sur tout ce qui bouge, dans tous les sens du terme, enchaîne les catastrophes ou les plans pourris. Le calme laisse place à la tempête.

Histoire :
- Il a longtemps vécu avec sa mère. Cette dernière s'est séparée de son père et a hérité d'une surprenante richesse. Femme d'affaires, elle sut assez rapidement obtenir des moyens financiers conséquents, quitte à délaisser son enfant, le confiant à des amis, de la famille...

- Son père? L'homme était finalement parti avec une maîtresse quelconque et ne put reprendre contact avec son fils. N'en avait il pas envie? Ou sa mère l'empêchait il de le faire? Quoi qu'il en soit, Aaron recevait parfois une lettre, de temps en temps, sans savoir quels eurent été les traits de son paternel.

- Sa mère trouva un homme. Un homme avec lequel son fils ne s'entendait pas. L'homme le traitait avec mépris, se moquant de son côté amorphe.  Aaron n'y répondait pas, mais cela le blessait pourtant.

- Vers ses 18 ans, peu avant ses examens, le jeune homme commença à traîner dans les soirées et à côtoyer ce que sa mère appelait des "gens peu fréquentables". Il commença à boire, à fumer. Puis mit quelques pieds dans la drogue... Pour finalement y patauger joyeusement à pieds joints.

- Dès qu'il put accéder à un emploi d'infirmier, le jeune homme préféra fuir sa demeure et se paya un loyer dans un appartement en plein centre ville. C'était plus pratique pour faire la fête, et au moins, personne n'allait l'embêter pour une chaussette au sol.


Ce qu'il faut savoir...

- Évitez de basculer dans la totale insensibilité. Aaron a été habitué à ne penser que pour lui et à ce que les autres en fassent de même. Les gestes à son égard le surprennent et il n'a pas encore l'impulsion d'aider les autres ou de se préoccuper d'eux.

- Aaron se pense hétéro. Tout simplement car il a honte de son homosexualité et qu'il voit cela comme une anormalité. Il a déjà eu de l'attirance pour des hommes, mais pensait que cela était seulement dû à la drogue.

- Sa mère peut avoir ou non appris au sujet de sa consommation de substances illicites. Le jeune homme peut être passé par une cure de désintoxication, mais il n'a jamais su totalement se détacher de la drogue et son métier ne l'a pas aidé.







Constantin Sullivan - T'es sûr que t'as pas besoin d'aide, mec?

Constantin est un des seuls scientifiques envers qui Aaron a toute sa confiance. Il voit les autres d'un mauvais œil, s'imaginant des scénarios plus pires les uns que les autres, dignes du feuilleton X files. Il est sûr qu'on va leur faire des expériences curieuses, qu'on va leur greffer des oreilles en plastique de Mickey ou qu'on va les rendre stériles. Son cauchemar! Ne pas avoir de bébés, quelle horreur! Mais Constantin est un brave mec. Il souhaite l'aider, quitte à être casse pied, il le couve et veille à ce qu'on ne l'emmerde pas trop, bien que sa grande gueule ne soit pas la meilleure des défenses. Constantin, c'est aussi un peu son ange gardien. L'homme veille sur lui et sur le fait qu'il ne succombe pas à une crise d'overdose... Il lui fait aussi la leçon pour qu'il cesse de se droguer mais bon, Aaron en a l'habitude.

Witold Preisner - J'te kiffe mais on fera pas d'bébés

Ils sont voisins de chambres. Assez rapidement, les deux jeunes hommes se sont liés. Witold s'amuse des délires dans lesquels s'emballe Aaron. Et lui, il est bien content d'avoir un pote! On dirait pas, mais c'est cool d'avoir quelqu'un à qui parler, ou avec qui on peut passer du temps à ne rien dire. Aaron en vient même à quémander la présence de Witold quand il va pour s'injecter une dose. Il n'aime pas se droguer seul. Il a toujours peur d'y passer, de souffrir pendant des heures, que personne ne se préoccupe du fait qu'il puisse crever d'une crise cardiaque ou toute autre saloperie. Mais pourtant, le lien qui les unit n'est pas si beau que l'on puisse croire. Si Aaron a dévoilé la plupart de ses secrets à Witold, ce dernier renferme précieusement les siens, et les laisse parfois apercevoir grâce à une lueur malsaine dans les prunelles...

Ludwig Undume - Docteur House en live!

Aaron est tout simplement terrorisé quand il aperçoit Ludwig au bout d'un couloir. Il s'évade, se cache dans un placard ou préfère se terrer sous un bureau plutôt que de le croiser. Pourquoi? Le garçon s'est, une fois de plus, emballé dans un de ses délires éveillés. Il voit en Ludwig le cliché du scientifique fou, l'homme cruel qui tripatouille des choses douteuses pour ensuite faire des injonctions empoisonnées à ses pauvres victimes! Il est d'ailleurs le responsable de la mauvaise réputation que se traîne le blondinet. Et pourtant, le jeune drogué le trouve pas trop mal, pour un vieux. Mais depuis que le lunetteux l'a choppé alors qu'il s'injectait sa dose... Il a été traumatisé à vie par sa réaction


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eau [3/4 libres]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eau [3/4 libres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ROOKIE + AGENT LIBRES
» confirmation de lutteurs libres
» La musique peut rendre les hommes libres {Hope}
» Recrutement des journalistes [0 postes libres]
» Agents Libres 2012-2013
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naicelea :: 
Pions du jeu
 :: Prédéfinis :: Prédéfinis
-